La bibliothèque de l'Invisible

Si le monde réel manque parfois de magie, d'étoiles ou de frissons à votre goût, entre nos murs l'imaginaire et l'aventure ne seront jamais en reste.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lewis/Artaud-Le moine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Vous avez aimé
un peu
0%
 0% [ 0 ]
beaucoup
0%
 0% [ 0 ]
coup de cœur
0%
 0% [ 0 ]
pas du tout
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 0
 

AuteurMessage
Lucy
Initié
Initié
avatar

Messages : 1368
Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 29

MessageSujet: Lewis/Artaud-Le moine   Dim 15 Aoû - 18:12


Présentation :

« Mathilde prononça les paroles magiques. Aussitôt, les caractères tracés sur les bords du miroir s'animèrent et commencèrent à tracer dans l'air des figures reconnaissables. La surface d'acier poli sembla fondre et il se présenta aux yeux du moine un tourbillonnement de couleurs et d'images agitées de remous puissants. Puis les choses se disposèrent suivant leur perspective naturelle et Ambrosio vit en miniature les traits mêmes d'Antonia.
Elle se trouvait dans un petit cabinet attenant à la chambre où elle couchait. Elle se déshabillait pour se mettre au bain et le moine eut pleine liberté de détailler les admirables proportions de ses membres. »

Mon avis :

Waouh ! Alors là ça change des Mystères d’Udolphe d’Ann Radciffe. Même si ce dernier surpasse le Moine par rapport à l’intrigue riche et totalement maitrisée d’Ann Radcliffe, je préfère et de loin ce qu’a écrit Lewis.  
Déjà parce que le côté fantastique de l’œuvre est bien réel dans Le Moine. Magie noire, apparition de la Nonne Sanglante (j'adore cette illustration, flippante à souhait lol), miroir magique,  Diable… Autant vous dire que j’étais aux anges (sans mauvais jeux de mots).

Et puis l’histoire en elle-même est fascinante. Un moine, Ambrosio, fait sensation dans l’église des Capucins en Espagne où ce dernier fait son sermon. Il est désigné comme « L’Homme de Dieu » car rien n’entache sa réputation. Il semble être un Saint aux yeux de la populace. Mais la rencontre avec un certain Rosario va bouleverser la vie d’Ambrosio jusqu'à pervertir son âme et le pousser à d’horribles crimes.
Spoiler:
 

Même si certaines scènes sont vraiment horribles (je suis consciente que ça peu gêner certaines personnes)
Spoiler:
 
je pense que Le Moine vaut le coup d'être lu. Juste pour la curiosité.

NB : J’ai lu la version d’Antonin Artaud. Celui-ci a remanié à sa façon le texte original. Si vous voulez une lecture plus proche de l’œuvre de Lewis, préférez la traduction faite par Léon de Wailly.
Revenir en haut Aller en bas
 
Lewis/Artaud-Le moine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Monk (le Moine) de Matthew Gregory Lewis
» Le Moine de MG Lewis
» Macareux moine
» LEWIS, Matthew Gregory
» Le Moine - Matthew G. Lewis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La bibliothèque de l'Invisible :: Rayonnages invisibles :: Fantastique / Horreur-
Sauter vers: