La bibliothèque de l'Invisible

Si le monde réel manque parfois de magie, d'étoiles ou de frissons à votre goût, entre nos murs l'imaginaire et l'aventure ne seront jamais en reste.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Miéville China - Les scarifiés

Aller en bas 

Vous avez aimé
un peu
Miéville China - Les scarifiés Vote_lcap10%Miéville China - Les scarifiés Vote_rcap
 0% [ 0 ]
beaucoup
Miéville China - Les scarifiés Vote_lcap1100%Miéville China - Les scarifiés Vote_rcap
 100% [ 1 ]
coup de cœur
Miéville China - Les scarifiés Vote_lcap10%Miéville China - Les scarifiés Vote_rcap
 0% [ 0 ]
pas du tout
Miéville China - Les scarifiés Vote_lcap10%Miéville China - Les scarifiés Vote_rcap
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
scifi
Gardienne
Gardienne
scifi

Messages : 8543
Date d'inscription : 31/08/2009

Miéville China - Les scarifiés Empty
MessageSujet: Miéville China - Les scarifiés   Miéville China - Les scarifiés Icon_minitimeJeu 3 Sep - 2:59

Miéville China - Les scarifiés 69f9a505f567174da7a8e7f098d9f041bff139fa05ac583f685a523ab3d110a0

Jeune traductrice de langues oubliées, Bellis fuit Nouvelle-Crobuzon à bord du Terpsichoria en route vers l'île Nova Esperium. Arraisonné par des pirates, le navire est conduit vers Armada, improbable assemblage de centaines de bateaux hétéroclites constitués en cité franche, régie par les lois de la flibuste. Bellis y rencontrera bientôt les deux seigneurs scarifiés d'Armada, les Amants, ainsi qu'Uther Dol, mercenaire mystérieux aux pouvoirs surhumains. Un trio qui poursuit sans relâche une quête dévorante, la recherche d'un lieu légendaire sur lequel courent les mythes les plus fous. Sollicitée pour ses talents de linguiste, Bellis commence alors le plus stupéfiant des voyages, un périple aux confins du monde.

Avis personnel :

Ma deuxième incursion dans l'univers de China Miéville et encore une fois, ça a été une plongée dans un livre-univers, avec la mer à l'honneur, de nouvelles contrées, plus mystérieuses et effrayantes les unes que les autres, peuplées d'êtres qu'on croirait sortis tout droit de cauchemars surréalistes.
La ville flottante d'Armada à elle toute seule aurait valu le détour. Bien que je n'ai généralement pas de mal à me représenter les descriptions que je rencontre dans mes lectures, j'ai tout de même eu quelques difficultés à visualiser quelque chose d'aussi grand et d'aussi particulier. Je n'ai jamais autant souhaité avoir une carte à disposition, c'est fort dommage qu'il n'y en ait aucune dans le livre.
A mesure que les districts, les quartiers, les parcs, les passerelles, les épaves - bref tout ce qui constituaient la ville flottante - étaient décrit, j'aurais voulu pouvoir les dessiner moi-même à défaut de pouvoir les voir de mes yeux.
Et pourtant, on ne peut pas dire que les yeux du personnage par lesquels on découvre tout cela soit spécialement indulgents; c'est même tout à fait le contraire. La jeune traductrice regarde son nouveau logis sans la moindre complaisance, ne voyant dans l'immensité de bateaux amalgamés que la prison où elle est condamnée à finir ses jours. Rétive, stoïque, fermée, c'est le genre de personnage difficile à prendre en pitié. Je n'ai même pas essayé. Peut-être parce qu'elle-même ne le fait pas.
Et c'est à se demander comment elle y parvient alors qu'elle va se retrouver balloté comme un pion dérisoire dans la chaîne des événements.
Les autres personnages renfermaient chacun leurs lots de secrets, et plus j'en apprenais, plus j'avais envie de savoir, entre le Brucolac, vampère tout-puissant issu d'un royaume où les vivants servent les morts, Uther Dol, guerrier invaincu et énigmatique et les Amants, avec leur passion équivoque et leur quête obsessionnelle où toute la ville se retrouve embarquée.
Mais la plongée se fait très progressivement. L'auteur prend vraiment tout son temps pour poser les bases de son histoire. La présentation d'Armada est scrupuleusement détaillée, sa fondation, sa politique interne, sa population. Le portrait de la ville ne pourrait pas être plus complet.
J'avoue que par moment, j'ai trouvé que ça traînait un peu trop en longueur. Il faut un bon tiers du livre avant que les choses ne commencent à s'accélérer un peu. Je comprendrai que certains puissent trouver cela rébarbatif car pour ma part, j'ai un peu peiné à suivre le rythme que l'auteur a donné à l'intrigue. De l'attente, beaucoup d'attente, à chaque fois pour savoir le pourquoi, puis une fois que je l'avais vu, je continuai pour voir le comment. J'avais l'impression d'être un poisson qui se laissait volontairement ferrer, juste pour voir quel goût avait l'appât.
Un peu long à se mettre en route donc, et des lourdeurs dans les descriptions mais un scénario intéressant, un monde riche et passionnant et au final un voyage atypique et résolument original.

_________________

Bienvenue à la Bibliothèque de l'Invisible Invité.Miéville China - Les scarifiés 042



Pensez à lire le règlement



Merci de passer par la case présentation
Oui, même les fées jouent au Monopoly



Prière de bannir le langage sms les muses du forum n'apprécient pas



Que règnent l'entente et la bonne humeur


Dernière édition par scifi le Jeu 15 Jan - 16:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://labiblioinvisible.forumsactifs.net
lanfear
Archimage
Archimage
lanfear

Messages : 4976
Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 43

Miéville China - Les scarifiés Empty
MessageSujet: Re: Miéville China - Les scarifiés   Miéville China - Les scarifiés Icon_minitimeJeu 24 Mar - 14:14

Je viens de refermer ce livre et j'ai du mal à démêler mes sentiments... Il m'a plu c'est sûr sinon j'aurais abandonné depuis longtemps ! J'ai été emportée par l'histoire si étrange de cette ville (toute aussi étrange^^) que de détails, de personnages hallucinants et incroyables, à commencer par Les Amants : un couple terrifiant, pitoyable et aussi bizarre, leur relation est si particulière que j'ai vraiment des difficultés à en parler ! Sont-ils fous, est elle la seule à les emmener dans cette quête absurde ? Oui et non, je pense que son soutien a beaucoup joué...
Spoiler:
 
Bellis m'a fait beaucoup de peine, m'a parfois agacée, en tout cas j'ai pris plaisir à lire son point de vue
Spoiler:
 
Finalement le personnage qui m'a le plus plu est Tanneur, lui au moins n'y va pas par quatre chemins, loin de toute manigance il fait ce qui lui semble juste (quitte à trahir ses propres principes).
Un livre en bref qui me laisse plus perturbée qu'aucun autre, tant par son écriture que par son histoire, ses détails abominables, ses personnages tellement réalistes...
Un monde incroyable et fascinant et qui m'a enchantée malgré des descriptions parfois un peu longues et un univers si foisonnant que cela devient un défi de poursuivre...

(j'ai aussi été hameçonnée ^^ ce qui m'a permis de poursuivre ce livre quand des fois j'étais tentée d'abandonner, je voulais vraiment savoir où tout ça nous menait et je n'ai pas été déçue !)
Revenir en haut Aller en bas
scifi
Gardienne
Gardienne
scifi

Messages : 8543
Date d'inscription : 31/08/2009

Miéville China - Les scarifiés Empty
MessageSujet: Re: Miéville China - Les scarifiés   Miéville China - Les scarifiés Icon_minitimeJeu 24 Mar - 14:57

Certains passages, certains personnages et peuples sont tellement fascinants. Répugnants aussi parfois mais la fascination l'emportait à chaque fois. Je pense notamment à :
Spoiler:
 
Je n'ai jamais autant regretté de ne pas savoir dessiner. Je crois que je me serais fait une joie d'essayer de mettre tout ce que j'aurais pu en image.

Et flûte, me voilà en manque de Mièville, ça fait longtemps que j'ai rien lu de cet auteur. What a Face

_________________

Bienvenue à la Bibliothèque de l'Invisible Invité.Miéville China - Les scarifiés 042



Pensez à lire le règlement



Merci de passer par la case présentation
Oui, même les fées jouent au Monopoly



Prière de bannir le langage sms les muses du forum n'apprécient pas



Que règnent l'entente et la bonne humeur
Revenir en haut Aller en bas
http://labiblioinvisible.forumsactifs.net
lanfear
Archimage
Archimage
lanfear

Messages : 4976
Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 43

Miéville China - Les scarifiés Empty
MessageSujet: Re: Miéville China - Les scarifiés   Miéville China - Les scarifiés Icon_minitimeJeu 24 Mar - 15:03

C'est vrai qu'illustrer cette ville et ces descriptions est vraiment tentant !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Steve
Initié
Initié
Steve

Messages : 1810
Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 37
Localisation : Briançon

Miéville China - Les scarifiés Empty
MessageSujet: Re: Miéville China - Les scarifiés   Miéville China - Les scarifiés Icon_minitimeJeu 28 Juin - 16:05

Je l'ai fini y'a quelques jours déjà, mais comme souvent il me faut un peu de temps pour laisser décanter tout ça (mes impressions, mes souvenirs, etc).
Une chose est certaine : j'ai adoré ce roman ! Very Happy
Et sans réserve aucune, contrairement à vous les filles lol
Miéville China - Les scarifiés 96146 Miéville China - Les scarifiés 96146

Bon, un peu plus en détail : déjà, on reconnait le style Miéville dès les premières lignes, pointu et incisif. Ensuite, il y a ces personnages, toujours très loin des clichés et des stéréotypes. Par contre je dois dire que si je les ai apprecié pour la plupart, j'ai eu un peu plus de mal pour le personnage principal, Bellis.
Pourtant ça commençait plutôt bien, avec cette linguiste-traductrice (un métier qu'on voit peu souvent utilisé dans ce genre d'intrigues) au caractère froid et bien trempé - d'habitude j'adore ce genre de persos. Mais là je sais pas, j'ai vraiment eu du mal avec elle...
Peut-être parce que Miéville force le trait jusqu'à la faire paraître froide et indifférente à elle-même.
Il y a des moments où je me demandais si elle réalisait vraiment tout ce qui arrivait et/ou si elle était pas la femme la plus blasée qui existe lol

Ce point-là mis de coté, j'ai retrouvé ce qui m'avait déjà fait frissonner dans Perdido : un mélange des genres incroyables, une ambiance tout aussi incroyable, une grande richesse dans les points de vue (avec toujours cet aspect socio-politique qui en dit long sur les personnages) et toujours ce coté tentaculaire dans la ville et cette démesure industrio-urbaine, même si on est ici très loin de Nouvelle-Crobuzon. On retrouve ce climat industriel et atypique à la fois, très steampunk mais auquel l'auteur ajoute sa touche personnelle et ce qui s'approche le plus, dans ce contexte, d'une petite pointe de "merveilleux".
Je sais que Miéville est souvent classé "Fantasy", j'ai un peu de mal avec cette catégorisation, pour un auteur aussi original et déviant... mais certes, il y a néanmoins une touche de magie dans ce roman (assez pour ouvrir de grands yeux eberlués à certains moments lol).
On retrouve un peu ce même climat sf-horrifique que dans Perdido, mais avec une approche plus... hum, un petit parfum d'aventure, peut-être - vous me direz, avec un roman dont la population est constituée de pirates, pas très surprenant lol
Et ce que j'ai adoré, c'est que malgré les 850 pages, on voit pas le temps passer. On passe d'un grand moment de l'intrigue à un autre
Spoiler:
 
, limite sur les dents tellement on est pressé de connaître la suite. Des intrigues, des complots, des exploits, des trahisons ou des rapprochements inopinés : on a de tout dans ce roman et Miéville a réussi à condenser tout cela autour de son héroïne, ce que je trouve vraiment puissant. C'est elle le moteur réel de l'intrigue, même à son insu, et je trouve que l'auteur a réussi là un joli tour de force, tant cela est bien fait et très naturel à la fois.

Qu'est-ce que j'ai préféré dans Les Scarifiés ?
J'en parlais plus haut, mais
Spoiler:
 
Bref, beaucoup de choses qui m'ont scotché, bluffé, dérangé à d'autres - notamment en apprenant la vérité sur Silas Fennec, ce ùm;ù^ù,:!è_è( - ou emerveillé. J'ai beaucoup aimé l'atmosphère d'attente funeste qui règne sur les dernières pages, à mesure qu'Armada et ses habitants s'approchent... tutut, je n'en dirais pas plus ! Wink

Et puis, juste Armada, le concept : cette ville-bateau phénoménale s'enrichissant elle-même de tous ses vols, ses larçins. Je trouve ce concept génial et Miéville ne se prive pas de longues et nombreuses descriptions (parfois un peu trop, même) pour bien nous faire visualiser et ressentir l'odeur particulière de cette cité pas comme les autres.
Bref, il y a tellement de choses à dire que je ne fais que survoler mes impressions et ce qui m'a marqué dedans. Du très bon ouvrage en tous cas, peut-être un peu trop dense par moments (comme Perdido, une fois qu'on est immergé dans l'intrigue on fait plus gaffe), mais à l'atmosphère moins oppressante que dans ce dernier. On est au contraire exalté par tout ce qui arrive aux personnages et on a qu'une seule envie : aller de l'avant avec eux, jusqu'au bout du monde ! Very Happy
Un excellent roman de China Miéville donc, qui va bientôt devenir un de mes ecrivains préférés si ça continue lol (je lorgne déjà sur Railsea en précommande Miéville China - Les scarifiés 436446 ).
A lire et relire ! study


Spoiler:
 
P.S: Et merci encore scifi !
Revenir en haut Aller en bas
scifi
Gardienne
Gardienne
scifi

Messages : 8543
Date d'inscription : 31/08/2009

Miéville China - Les scarifiés Empty
MessageSujet: Re: Miéville China - Les scarifiés   Miéville China - Les scarifiés Icon_minitimeJeu 28 Juin - 17:05

Aaaaaah, je l'attendais avec impatience cet avis ! Very Happy

Steve a écrit:
Mais là je sais pas, j'ai vraiment eu du mal avec elle...
Je n'ai même pas essayé. Difficile de s'attacher à un personnage aussi froid et antipathique. Mais comme tu dis, elle en voit de dure, spécialement à la fin.

Steve a écrit:
Je sais que Miéville est souvent classé "Fantasy", j'ai un peu de mal avec cette catégorisation, pour un auteur aussi original et déviant..
Miéville est tellement à cheval sur les genres qu'il entremêle dans ses livres que franchement, je pense qu'il est inclassable. Je l'ai mis en Fantasy un peu par défaut, faut bien qu'on le retrouve quelque part. Razz

'Steve a écrit:
Un excellent roman de China Miéville donc, qui va bientôt devenir un de mes ecrivains préférés si ça continue lol

Moi c'est déjà trop tard, je suis mordue. lol! Et juste comme ça, "Le concile de fer" est disponible en poche. Miéville China - Les scarifiés 96146

PS : My pleasure Wink

_________________

Bienvenue à la Bibliothèque de l'Invisible Invité.Miéville China - Les scarifiés 042



Pensez à lire le règlement



Merci de passer par la case présentation
Oui, même les fées jouent au Monopoly



Prière de bannir le langage sms les muses du forum n'apprécient pas



Que règnent l'entente et la bonne humeur
Revenir en haut Aller en bas
http://labiblioinvisible.forumsactifs.net
Steve
Initié
Initié
Steve

Messages : 1810
Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 37
Localisation : Briançon

Miéville China - Les scarifiés Empty
MessageSujet: Re: Miéville China - Les scarifiés   Miéville China - Les scarifiés Icon_minitimeJeu 28 Juin - 18:05

Bon, ça va oh, la tentatrice ! Razz

Y'a aussi un autre truc que j'adore dans l'univers de cet auteur : les noms propres en général, qui donnent une bonne indication sur l'époque ; un pied dans le passé et l'autre "ailleurs". Je sais que ça peut paraître, mais des héros qui s'appellent Tanneur Sacq ou Uther Dol, je trouve ça 10x plus classe qu'un énième John ou Jack machin qu'on pourrait croiser à chaque coin de rue...
Et puis ce mélange de technologie XIXe siècle et d'ésotérisme donne aussi un réel cachet à l'univers de Bas-Lag. Les Recrées et tout le reste. On peut entreapercevoir ce qu'aurait pu être le siècle dernier si l'alchimie et la science étaient allées au bout de leurs idées, main dans la main. Flippant mais passionnant à la fois. Tout cela concourt à donner une identité forte à l'univers de Miéville et à ses romans, dont la saveur est unique et un poil épicée.
Du coup, je me demande à quoi peuvent ressembler ses romans se situant en-dehors de ce monde scratch

Et sinon le Concile de Fer scifi, tu le classerais en quelle position par rapport aux deux autres ? Y as-tu retrouvé le même plaisir que dans Perdido ou Les Scarifiés ? (traduc' pourrie au passage : The Scar en VO est beaucoup plus pertinent, les cicatrices arborées par Les Amants se rapportant à une autre cicatrice... mais là je m'auto-anti-spoil lol).
Revenir en haut Aller en bas
scifi
Gardienne
Gardienne
scifi

Messages : 8543
Date d'inscription : 31/08/2009

Miéville China - Les scarifiés Empty
MessageSujet: Re: Miéville China - Les scarifiés   Miéville China - Les scarifiés Icon_minitimeJeu 28 Juin - 19:11

Si je le compare aux deux autres, il est en troisième position. J'ai moins aimé mais c'est néanmoins une très bonne histoire je trouve. A mon avis tu y trouverais ton compte. What a Face

_________________

Bienvenue à la Bibliothèque de l'Invisible Invité.Miéville China - Les scarifiés 042



Pensez à lire le règlement



Merci de passer par la case présentation
Oui, même les fées jouent au Monopoly



Prière de bannir le langage sms les muses du forum n'apprécient pas



Que règnent l'entente et la bonne humeur
Revenir en haut Aller en bas
http://labiblioinvisible.forumsactifs.net
Sandie
Initié
Initié
Sandie

Messages : 1516
Date d'inscription : 02/09/2009

Miéville China - Les scarifiés Empty
MessageSujet: Re: Miéville China - Les scarifiés   Miéville China - Les scarifiés Icon_minitimeVen 20 Juil - 13:03

Voilà, terminé aussi!!

J'ai eu un peu peur de m'y plonger, vu le peu de disponibilité psycho du moment. Après Perdido, je m'attendais à quelque chose de très lourd à lire et une histoire compliquée à suivre.
Heureusement, ce roman est beaucoup plus dans l'aventure et la découverte. Les liaisons politiques ne sont tout d'abord qu'une toile de fond ce qui m'a permi d'entrer sans réserves dans l'histoire et de m'attacher aux personnages (oui oui, même à Bellis!). J'ai été fascinée par le monde marin de Bas Lag encore plus que par Nouvelle Crobuzon, et on entre dans l'action presque immédiatement, contrairement à Perdido qui traîne un peu en longueur.
J'ai adoré le concept d'Armada et on est presque frustré de ne pas le parcourir plus vite qu'à travers les yeux de Bellis. De même pour la faune et les peuples qui y gravitent.
C'est paradoxalement quelque chose que j'admire chez l'auteur. Cette capacité à laisser dans l'ombre des parties entières de sa création, il ne cède pas à la tentation de TOUT raconter. On ne saura surement jamais à quoi ressemblent les Hotchis ou les llorgis, sans parler des décollés. Peut être ne comprendra t-on jamais la Balafre ou la Torsion, ou ne nous promènerons nous jamais dans les rues du Haut Chromlech. L'univers dans lequel il nous plonge garde tout son mystère et toute sa magie.
La plume est toujours aussi riche mais dans cet endroit à ciel ouvert, je l'ai trouvée plus légère et accessible.
Je n'entrerai pas dans le vif de l'histoire, vous l'avez disséquée bien mieux que je ne l'aurai fait.
Un grand livre encore une fois qui m'a complètement emportée!

MERCI JUJU!!!
Revenir en haut Aller en bas
scifi
Gardienne
Gardienne
scifi

Messages : 8543
Date d'inscription : 31/08/2009

Miéville China - Les scarifiés Empty
MessageSujet: Re: Miéville China - Les scarifiés   Miéville China - Les scarifiés Icon_minitimeVen 20 Juil - 13:57

Sandie a écrit:
C'est paradoxalement quelque chose que j'admire chez l'auteur. Cette capacité à laisser dans l'ombre des parties entières de sa création, il ne cède pas à la tentation de TOUT raconter.

Ben tiens, il préfère faire languir ses lecteurs et lectrices à mort. Miéville China - Les scarifiés 866630

Et de rien, vraiment. Je suis ravie qu'il vous ait plu, c'est un plaisir de pouvoir partager nos avis sur un aussi bon livre. Very Happy

_________________

Bienvenue à la Bibliothèque de l'Invisible Invité.Miéville China - Les scarifiés 042



Pensez à lire le règlement



Merci de passer par la case présentation
Oui, même les fées jouent au Monopoly



Prière de bannir le langage sms les muses du forum n'apprécient pas



Que règnent l'entente et la bonne humeur
Revenir en haut Aller en bas
http://labiblioinvisible.forumsactifs.net
Contenu sponsorisé




Miéville China - Les scarifiés Empty
MessageSujet: Re: Miéville China - Les scarifiés   Miéville China - Les scarifiés Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Miéville China - Les scarifiés
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A partir de Mantes la Ville
» Anvers - ville cosmopolite [1]
» Quand on arrive en Ville
» La plus petite ville du monde: Durbuy
» problème changement de ville météo (htc diamond)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La bibliothèque de l'Invisible :: Rayonnages invisibles :: Fantasy-
Sauter vers: