La bibliothèque de l'Invisible

Si le monde réel manque parfois de magie, d'étoiles ou de frissons à votre goût, entre nos murs l'imaginaire et l'aventure ne seront jamais en reste.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Ferdjoukh Malika - Chaque soir à 11 heures

Aller en bas 

Vous avez aimé :
Un peu
Ferdjoukh Malika - Chaque soir à 11 heures Vote_lcap10%Ferdjoukh Malika - Chaque soir à 11 heures Vote_rcap
 0% [ 0 ]
Beaucoup
Ferdjoukh Malika - Chaque soir à 11 heures Vote_lcap1100%Ferdjoukh Malika - Chaque soir à 11 heures Vote_rcap
 100% [ 1 ]
Coup de cœur
Ferdjoukh Malika - Chaque soir à 11 heures Vote_lcap10%Ferdjoukh Malika - Chaque soir à 11 heures Vote_rcap
 0% [ 0 ]
Pas du tout
Ferdjoukh Malika - Chaque soir à 11 heures Vote_lcap10%Ferdjoukh Malika - Chaque soir à 11 heures Vote_rcap
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Zahila
Initié
Initié
Zahila

Messages : 1679
Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 33
Localisation : Toulouse

Ferdjoukh Malika - Chaque soir à 11 heures Empty
MessageSujet: Ferdjoukh Malika - Chaque soir à 11 heures   Ferdjoukh Malika - Chaque soir à 11 heures Icon_minitimeDim 11 Sep - 9:23

Ferdjoukh Malika - Chaque soir à 11 heures Chaque10

Quatrième de couverture :

Willa Ayre s’est classée dans la catégorie des filles que les garçons ne voient jamais, des insignifiantes, des petits chats caustiques mais frileux. Iago, lui, attire tous les regards. Il est le garçon dont rêvent toutes les filles du lycée. Dès la rentrée, Iago pose les yeux sur Willa et la choisit. Mais à une fête, Willa rencontre le bizarre et ténébreux Edern. Dès lors, sa vie prend une tournure étrange. De la grande maison obscure cachée au fond de l’impasse, la jeune fille doit découvrir les secrets, sonder son coeur, et faire un choix…
Mon avis :

De la littérature jeunesse, avec une couverture rose flashy et classé dans la catégorie amour, c’est un livre que je n’aurais jamais ouvert si je n’en avais entendu le plus grand bien chez Whoopsy Daisy. Mais au vu de tous ces avis enthousiastes, je me suis lancée… et je ne le regrette pas. J’ai été un peu déstabilisée par le langage employé (tous ces mots anglais un peu partout, ça m’a fait bizarre, même si moi aussi ça m’arrive d’en sortir dans la conversation), mais une fois habituée, j’ai pu apprécier pleinement la lecture.

On suit donc Wilhelmina, surnommée Willa, une adolescente comme les autres, ou presque. Parce que Willa a quand même des parents assez barrés, entre sa mère qui travaille dans le monde des « Miss » et son père obscur artiste dont les œuvres portent des noms plus déjantés les uns que les autres! Et avoir une meilleure amie richissime, ce n’est pas de tout repos non plus… Enfin, Willa a une vie tout à fait normale (à ces exceptions près) jusqu’au jour où elle rencontre Edern. Et lorsque Edern lui propose de venir jouer du saxophone avec sa sœur, Willa va pénétrer dans une famille pour le moins bizarre…

J’ai beaucoup aimé l’atmosphère de ce roman, Paris dans la brume ou sous la neige, le chocolat chaud « avec des vrais carrés dedans », les allures un peu gothiques de la famille d’Edern, les trouvailles langagières de sa petite sœur Marni… Chaque soir à 11 heures est à la fois une histoire d’amour et un roman policier, le tout sur fond d’atmosphère parfois fantastique. On tourne les pages sans y penser, et voilà qu’on arrive déjà à la fin, et qu’on ferme ce livre à regret…
Revenir en haut Aller en bas
http://zahlya.wordpress.com
 
Ferdjoukh Malika - Chaque soir à 11 heures
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Boum, Malika Ferdjoukh
» Le Bleu Du Soir
» Soirée Pear Jam à Lausanne - 2 mai
» Soirée Cabaret
» Orages demain soir?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La bibliothèque de l'Invisible :: Rayonnages invisibles :: Autres-
Sauter vers: