La bibliothèque de l'Invisible

Si le monde réel manque parfois de magie, d'étoiles ou de frissons à votre goût, entre nos murs l'imaginaire et l'aventure ne seront jamais en reste.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 King Stephen - Danse macabre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

vous avez aimé
un peu
67%
 67% [ 2 ]
beaucoup
0%
 0% [ 0 ]
coup de cœur
33%
 33% [ 1 ]
pas du tout
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 3
 

AuteurMessage
Anaëlle
Sourcelier
Sourcelier
avatar

Messages : 6155
Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 38

MessageSujet: King Stephen - Danse macabre   Jeu 15 Sep - 20:53






Danse macabre

De Stephen King








Résumé

Ce recueil de nouvelles regorge d'inventions et de violence. Le fantastique et l'horreur surgissent au détour des réalités les plus familières. Ainsi... Quand un tueur à gages rentre de voyage, mission accomplie, et qu'il découvre dans un colis arrivé en son absence des soldats de plomb, il a envie de sourire, non ? Il aurait tort... Quand des camions mènent un train d'enfer sur le parking de votre motel et vous assiègent, n'y a-t-il pas de quoi devenir fou ? Surtout quand on s'aperçoit qu'il s'agit de camions sans chauffeur...



Mon avis

Je suis pas une fan de nouvelles en général, mais là, j’ai fait l’effort, parce que ça fait très longtemps qu’on me dit du bien des nouvelles de Stephen King, et comme j’apprécie l’auteur, je me suis dis qu’il fallait quand même que je tente !

Ça commence plutôt pompeusement avec une préface et un avant-propos interminable et sans grand intérêt.

Vient ensuite la première nouvelle « Celui qui garde le ver », qui a eu à peu près autant de mal à capter mon attention que ce qui précédait…
En effet, j’ai tout d’abord été surprise par le style, que j’ai trouvé très éloigné de Stephen King. Je ne sais pas si c’était intentionnel de sa part (un hommage peut-être… ?), mais ça m’a rappelé Bram Stoker et son « Dracula », peut-être à cause de la structure (une histoire faite de lettre et de journaux intimes), mais aussi quelque chose dans le ton, dans les mots choisi que j’ai trouvé très éloigné de l’auteur.
Bref, je n’ai pas du tout accroché, je n’ai trouvé aucun intérêt à l’histoire, ni aux personnages, et je me suis vraiment ennuyée (ça aurait été un roman, je ne l’aurais très certainement pas terminé).

J’ai bien aimé « Poste de nuit », l’ambiance, la tension, il y a pleins de bonnes idées, par contre, je trouve dommage qu’on ne sache rien du tout des personnages, ça rend l’histoire moins intéressante. Dommage.

J’ai trouve « Une sale grippe » sans intérêt, une histoire qui s’arrête avant d’avoir commencée. Il n’a rien le temps de s’y passer...
Dans « Comme une passerelle » il y a vraiment de bonnes idées, dommage que le début soit un peu flou, on met du temps à entrer dans l’histoire, et quand ça commence à devenir intéressant, ça se termine. Ceci dit, la fin est bonne !

« La presseuse » est la première histoire du recueil qui m’a vraiment emballée. Une très bonne idée, on est captivé dès le départ et jusqu’à la fin. On frissonne et on ne regard plus les machines qui nous entourent de la même manière…
En plus, pour le coup, le format nouvelle permet une fin qui n’aurait sans doute pas été la même dans un roman, j’ai bien aimé.

Avec «Le croque-mitaine » et « Matière grise », les choses commencent à devenir vraiment intéressantes !  Deux histoires à vous glacer le sang ! Une bonne dose de mystère, d’obscurité, de choses qu’on ne voit pas, et le tour est joué, on est fasciné et effrayé !

Je vais revenir sur toutes, mais sinon, j’ai bien aimé « La corniche », « Les enfants du maïs », « Poids lourd » ou « Desintox Inc. » par exemple.

Pour conclure, je dirais qu’il y a du bon et du moins bon, comme dans tous les recueils. Beaucoup de nouvelles on des défauts par contre je trouve et ne me laisse pas totalement satisfaite malgré leur qualités.

De plus, j’ai une fois de plus ressenti une certaine frustration en raison du format nouvelle, je crois que ce n’est décidément pas fait pour moi, j’ai du mal à m’intéresser vraiment aux histoires, je trouve toujours ça plus ou moins « ni fait ni à faire »…
Et je trouve que Stephen King est un auteur qui s’épanoui particulièrement dans les longs récits, ceux où il peut prendre son temps, s’étendre sur les personnages, etc… Du coup, ça lui convient peut-être encore moins (de mon point de vu) qu’à d’autres auteurs.
Bref, je ne me suis pas vraiment ennuyée, mais je pense que dans l’ensemble, j’aurais vite oublié tout ça…

_________________
L'Imaginarium mon fofo de cinéma


Dernière édition par Anaëlle le Dim 7 Déc - 20:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://l-imaginarium.forumactif.org/index.htm
lanfear
Archimage
Archimage
avatar

Messages : 4894
Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 40

MessageSujet: Re: King Stephen - Danse macabre   Ven 16 Sep - 8:10

Cela fait trés longtemps que j'ai lu ce recueil et à ma grande honte je ne m'en rappelle plus trop Embarassed mais tout comme toi je ne suis pas trés nouvelle, peut-être que je relirais un de ces quatre mais ce n'est pas pour tout de suite ^^ (en plus ton avis me donne pas trés envie du coup )
Revenir en haut Aller en bas
Lucy
Initié
Initié
avatar

Messages : 1368
Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: King Stephen - Danse macabre   Ven 16 Sep - 12:30

Moi c'est mon recueil préféré car j'ai aimé toutes les nouvelles (ou presque). Mais j'aime énormément les nouvelles en règle générale donc... ^_^
"Croquemitaine" est vraiment une des plus flippantes nouvelles du recueil j'ai trouvé.
Et pour "Celui qui Garde le Ver", je crois que c'est une nouvelle d'inspiration Lovecraftienne. D’où le fait que le style ne ressemble pas à King. Mais je l'ai beaucoup aimé, j'ai trouvé l'histoire bien angoissante.
Mais comme Danse Macabre est le premier recueil que j'ai lu de King je ne sais pas si j'aurais le même avis maintenant. Faudrait que je le relise. Quand j'aurais fini de lire tous les King (plus que 3, la fin approche ) je pense que c'est celui là que je relirais en premier.
Revenir en haut Aller en bas
scifi
Gardienne
Gardienne
avatar

Messages : 8283
Date d'inscription : 31/08/2009

MessageSujet: Re: King Stephen - Danse macabre   Ven 16 Sep - 14:12

Il n'a pas du me faire une impression impérissable ce recueil, parce que la seule dont je me souvienne clairement, c'est "La corniche"; dans les "A relire un jour" donc.

_________________

Bienvenue à la Bibliothèque de l'Invisible Invité.



Pensez à lire le règlement



Merci de passer par la case présentation
Oui, même les fées jouent au Monopoly



Prière de bannir le langage sms les muses du forum n'apprécient pas



Que règnent l'entente et la bonne humeur
Revenir en haut Aller en bas
http://labiblioinvisible.forumsactifs.net
GrM'
Novice
Novice
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 03/05/2015
Age : 34
Localisation : King City

MessageSujet: Re: King Stephen - Danse macabre   Jeu 7 Mai - 16:46

C'est mon tout premier recueil de nouvelles du Maître que j'ai acheté par hasard, juste après avoir terminé le grand chef-d'oeuvre "Ça" et puis aussi mon 2ème Stephen King que j'ai lu.
Un très grand coup de coeur à l'époque, surtout que je commençai à apprécier grandement cet auteur qui depuis, je ne l'ai plus quitté, étant devenu un grand fan depuis maintenant plus de 20 ans.
Un excellent recueil qui regroupe 22 nouvelles aux thèmes et au fantastique très variés.
Ces histoires concises sont toutes originales et effrayantes de
"Celui qui garde le ver" (ouvrant le bal de façon très Lovecraftienne qui justement, figure également dans "Salem" sur l'édition deluxe et de plus, qui est une préquelle au roman du même nom), à "Chambre 312" en passant par "Le croque-mitaine".
"Poste de nuit", cette nouvelle est devenue un film: "La créature du cimetière", je crois.
Quelqu'un pourrait me confirmer cela ? A moins que je me trompe totalement.  
Ceci dit, ça reste une de mes nouvelles préférées.
Elle m'avait beaucoup marqué à l'époque, sachant que je venais tout juste de finir "Ça".  pale
Et comme j'en ai horreur de ces saloperies de rats, tout de suite, je me suis dit:
Les rats..., les égouts..., Derry..., Ça ! affraid
J'imaginais le véritable visage de Ça qui serait en faite, plusieurs bestioles.  Neutral
A savoir:

Spoiler:
 

Voilà pourquoi, cette nouvelle m'a tellement marqué !
Pour conclure, "Danse macabre" a été un vrai régal. (D'ailleurs, je le relirai à l'occasion)
Son premier recueil de nouvelles reste pour moi inégalé, voire inégalable. Smile
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/channel/UCbggojbIGzd9KVcPdQ4kbgA
Salinger
Initié
Initié
avatar

Messages : 1425
Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: King Stephen - Danse macabre   Lun 11 Mai - 10:33

Alors moi, comme tous les recueils que j'ai lu jusqu'à présent, ça m'a laissé ni chaud, ni froid.
Autant j'adhère complètement aux gros pavés kingiens Cool Cool, autant j'ai énormément de mal à accrocher aux nouvelles (sauf exceptions). Rolling Eyes Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: King Stephen - Danse macabre   

Revenir en haut Aller en bas
 
King Stephen - Danse macabre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DANSE MACABRE de Stephen King
» Stephen KING - Danse macabre
» [King, Stephen] Brume la faucheuse
» Danse Macabre.
» King Stephen - Minuit 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La bibliothèque de l'Invisible :: Rayonnages invisibles :: Fantastique / Horreur-
Sauter vers: