La bibliothèque de l'Invisible

Si le monde réel manque parfois de magie, d'étoiles ou de frissons à votre goût, entre nos murs l'imaginaire et l'aventure ne seront jamais en reste.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Perdido street station 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Vous avez aimé
un peu
0%
 0% [ 0 ]
beaucoup
0%
 0% [ 0 ]
coup de cœur
100%
 100% [ 1 ]
pas du tout
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
scifi
Gardienne
Gardienne
avatar

Messages : 8310
Date d'inscription : 31/08/2009

MessageSujet: Perdido street station 1   Jeu 3 Sep - 2:28


Nouvelle-Crobuzon: une métropole tentaculaire et exubérante, au cœur d'un monde insensé. Humains et hybrides mécaniques y côtoient les créatures les plus exotiques à l'ombre des cheminées d'usine et des fonderies. Depuis plus de mille ans, le Parlement et son impitoyable milice règnent sur une population de travailleurs et d'artistes, d'espions, de magiciens, de dealers et de prostituées. Mais soudain un étranger, un homme-oiseau, arrive en ville avec une bourse pleine d'or et un rêve inaccessible: retrouver ses ailes. Isaac Dan der Grimnebulin, savant fou et génial, accepte de l'aider. Mais ses recherches vont le conduire à libérer une abomination sur la ville tout entière...

Avis personnel :

Par où commencer... Par ma surprise peut-être. Ca ne m'arrive plus si souvent de l'être par un livre, et là, je l'ai été, et plutôt deux fois qu'une. Nouvelle-Crobuzon, la cité où se déroule l'histoire est un monde à elle seule. Et quel monde ! La meilleure image que je peux en donner est celle d'une jungle urbaine tentaculaire, malodorante, dangereuse, mais Ô combien fascinante.
L'action en elle-même est lente à se mettre en place, les choses ne commençant à bouger que vers les dernières pages, mais il serait faux de croire que le livre manque pour autant d'intérêt. Ce premier tome est purement descrïptif. Au fil des chapitres, on découvre peu à peu les quartiers, les races, les religions, les différents aspects des règles complexes qui régissent la vie des habitants de Nouvelle-Crobuzon.
La plupart du temps, c'est sombre, noir même et glauque. La misère côtoie la déchéance, l'intolérance et la bigoterie rôdent. La répression dans ses degrés les plus abjectes règne de plein droit, brandissant la terrible menace de la recréation, procédé qui grâce à un usage corrompu, perverti de la thaumaturgie et de la science changent ceux qui sont reconnus coupables de crimes en de monstrueuses aberrations.
Généralement, j'ai du mal avec ce genre d'atmosphère, mais là, je suis forcée de m'incliner. C'est vraiment trop bien fait, je ne peux pas ne pas aimer.
Les personnages participent à ma surprise, car on est loin, très loin des stéréotypes des héros "ordinaires" avec entre autre, Isaac, un savant pas très à cheval sur l'étique, Lin, une hybride scarabe perdue entre deux cultures et Yagharek, le mystérieux homme-oiseau qui ne rêve que de retrouver ses ailes.
Il aura fallu tout un tome pour planter le décor, pour mettre en scène tous les personnages. Tout ce fourmillement n'aura été qu'une mise en jambe. Je n'ose pas imaginer ce que va être le deuxième tome.

_________________

Bienvenue à la Bibliothèque de l'Invisible Invité.



Pensez à lire le règlement



Merci de passer par la case présentation
Oui, même les fées jouent au Monopoly



Prière de bannir le langage sms les muses du forum n'apprécient pas



Que règnent l'entente et la bonne humeur


Dernière édition par scifi le Jeu 15 Jan - 16:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://labiblioinvisible.forumsactifs.net
Sandie
Initié
Initié
avatar

Messages : 1388
Date d'inscription : 02/09/2009

MessageSujet: Re: Perdido street station 1   Jeu 3 Sep - 5:56

Je suis plongée dedans, enfin, quand j'en ai le temps! J'avoue au début avoir été un peu déboussolée par cette ambiance, mais en apprenant à connaitre deux-trois personnages, on rentre vraiment dans leur monde, et je dois dire que c'est fascinant! Hâte de le finir!!!
Revenir en haut Aller en bas
Steve
Initié
Initié
avatar

Messages : 1811
Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 34
Localisation : Briançon

MessageSujet: Re: Perdido street station 1   Jeu 3 Sep - 8:28

Nous entrons ici dans un cas de figure très spécial : celui de la cohabitation entre deux mordus de littérature, qui en plus apprécient à peu près les mêmes genres. Tandis que je me réservais donc ce China Miéville pour prochaine lecture, encore tout chaudement sorti de mon colis amazon, voilà que ma douce moitié, s'approcha l'air de rien, en lachant un petit "tiens, ça a l'air sympa"

Bon, en même temps je lui en veux pas, je lis au rythme d'une tortue lol surtout quand je suis plongé en plein cycle... mais donc voilà, je me jetterais dessus dès que Sandie aura terminé de le lire Wink
Revenir en haut Aller en bas
Zahila
Initié
Initié
avatar

Messages : 1626
Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 30
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Perdido street station 1   Jeu 3 Sep - 9:37

Il est dans ma PAL pour ma prochaine commande celui-ci!
Revenir en haut Aller en bas
http://zahlya.wordpress.com
Sandie
Initié
Initié
avatar

Messages : 1388
Date d'inscription : 02/09/2009

MessageSujet: Re: Perdido street station 1   Dim 20 Sep - 18:52

Voilà, enfin terminé!!
J'ai mis du temps, c'est clair, pas vraiment l'esprit ni le temps à lire, surtout un livre pareil. U peu comme l'écorcheur de Neil Asher, on ne peut pas s'y plonger à la légère, même si le style est plus abordable.
On entre dans un monde d'une telle complexité, que Nouvelle Crobuzon, la ville où se déroule l'histoire, en devient un personnage à elle toute seule. on en apprend peu à peu plus sur elle, et ce n'est pas très réjouissant!

Spoiler:
 

En ce qui concerne les personnages, j'ai mis du temps à m'attacher à Isaac, et j'avoue que j'adore être surprise par un personnage. On passe de l'impression de vieux porc à celle d'un grand enfant perdu dans ses rêves.. incapable de tuer un pigeon!
L'attachement et le dévouement qu'il traduit à Yag est d'ailleurs très révélatrice, tout comme son émerveillement devant les mystères de son monde.
Lin aussi est fascinante, autant dans l'étrangeté de son être que dans la profondeur de son esprit.
La diversité de leur monde est aussi passionnante.

Spoiler:
 

C'est vrai que l'intrigue met du temps à se mettre en place, mais on a assez à faire avec la découverte de N.Crobuzon et de ses habitants.
En ce qui concerne la fin...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
scifi
Gardienne
Gardienne
avatar

Messages : 8310
Date d'inscription : 31/08/2009

MessageSujet: Re: Perdido street station 1   Dim 20 Sep - 19:01

Sandie a écrit:
Spoiler:
 

Il n'y a pas vraiment d'éléments qui permettraient d'étayer cette supposition, mais bon, vu la description qui est faite de la chose - berk ! - j'en suis venue à la même conclusion.

En tout cas, je me doutais que ça te plairait, c'est un univers tellement hallucinant !
Et le deuxième tome te réserve pas mal de surprises. Wink

_________________

Bienvenue à la Bibliothèque de l'Invisible Invité.



Pensez à lire le règlement



Merci de passer par la case présentation
Oui, même les fées jouent au Monopoly



Prière de bannir le langage sms les muses du forum n'apprécient pas



Que règnent l'entente et la bonne humeur
Revenir en haut Aller en bas
http://labiblioinvisible.forumsactifs.net
Zahila
Initié
Initié
avatar

Messages : 1626
Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 30
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Perdido street station 1   Lun 19 Oct - 7:32

Je viens de finir ce premier tome, et autant dire d'emblée que je râle de ne pas avoir le second sous la main!

L'ambiance est franchement spéciale, je n'aimerais mais alors vraiment pas vivre à Nouvelle-Crobuzon, mais en même temps c'est complètement fascinant. Pareil que Sandie, j'ai eu du mal à m'attacher aussi bien à Isaac qu'à Lin. Par contre Yagharek, étonnament, si.

Pour les détails, j'ai été horrifiée par le concept de recréation, la torsion fait froid dans le dos, et tout ce système de "République"...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://zahlya.wordpress.com
scifi
Gardienne
Gardienne
avatar

Messages : 8310
Date d'inscription : 31/08/2009

MessageSujet: Re: Perdido street station 1   Lun 19 Oct - 15:49

Ayant déjà lu le deuxième tome, je peux d'ores et déjà te dire, qu'il est encore mieux que ce premier tome. Autant celui-ci est presque purement descriptif, autant le deuxième est, comment dire... explosif ! What a Face

Spoiler:
 

_________________

Bienvenue à la Bibliothèque de l'Invisible Invité.



Pensez à lire le règlement



Merci de passer par la case présentation
Oui, même les fées jouent au Monopoly



Prière de bannir le langage sms les muses du forum n'apprécient pas



Que règnent l'entente et la bonne humeur
Revenir en haut Aller en bas
http://labiblioinvisible.forumsactifs.net
lanfear
Archimage
Archimage
avatar

Messages : 4895
Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 40

MessageSujet: Re: Perdido street station 1   Ven 29 Jan - 9:13

Sandie a écrit:

On entre dans un monde d'une telle complexité, que Nouvelle Crobuzon, la ville où se déroule l'histoire, en devient un personnage à elle toute seule. on en apprend peu à peu plus sur elle, et ce n'est pas très réjouissant!

Spoiler:
 

C'est vrai que la ville est un personnage à part entière, je n'ai pas pu m'empêcher de penser à Ankh-Morpok Wink
Spoiler:
 

Sandie a écrit:

Lin aussi est fascinante, autant dans l'étrangeté de son être que dans la profondeur de son esprit.
La diversité de leur monde est aussi passionnante.

J'ai adoré Lin, sa personnalité, son art (si particulier) et surtout son esprit révolté Very Happy
Spoiler:
 
Les différents personnages réunis sont trés hétéroclites, ce qui donne une dimension trés particulière à ce livre. J'ai aussi beaucoup aimé cette diversité ! cheers
Spoiler:
 

Merci encore ma jolie alien de nous avoir fait découvrir cette merveille ! I love you Et le deuxième tome est donc encore mieux ? Youpiiiii
Revenir en haut Aller en bas
tabula rasa
Initié
Initié
avatar

Messages : 1688
Date d'inscription : 30/11/2009
Age : 40

MessageSujet: Re: Perdido street station 1   Ven 29 Jan - 9:38

Je le note. C'est composé de 2 tomes uniquement ?
Revenir en haut Aller en bas
scifi
Gardienne
Gardienne
avatar

Messages : 8310
Date d'inscription : 31/08/2009

MessageSujet: Re: Perdido street station 1   Ven 29 Jan - 11:56

C'est à la base un oneshot, mais la version française compte en effet deux tomes.

Lanfear a écrit:
C'est vrai que la ville est un personnage à part entière, je n'ai pas pu m'empêcher de penser à Ankh-Morpok Wink

Comparaison intéressante. Very Happy
Et je confirme, je trouve le deuxième tome encore mieux que le premier ! Fonce ! Wink

_________________

Bienvenue à la Bibliothèque de l'Invisible Invité.



Pensez à lire le règlement



Merci de passer par la case présentation
Oui, même les fées jouent au Monopoly



Prière de bannir le langage sms les muses du forum n'apprécient pas



Que règnent l'entente et la bonne humeur
Revenir en haut Aller en bas
http://labiblioinvisible.forumsactifs.net
tabula rasa
Initié
Initié
avatar

Messages : 1688
Date d'inscription : 30/11/2009
Age : 40

MessageSujet: Re: Perdido street station 1   Ven 29 Jan - 12:36

scifi a écrit:
C'est à la base un oneshot, mais la version française compte en effet deux tomes.
Ça confirme ce que je pensais, merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
Sherryn
Adepte
Adepte
avatar

Messages : 2932
Date d'inscription : 03/09/2009
Age : 30
Localisation : Beh chez moi -^.^-

MessageSujet: Re: Perdido street station 1   Dim 13 Mar - 12:27

Mon avis :

Ce qui impressionne dans ce roman est sans aucun doute l'univers d'une inventivité tout simplement extraordinaire, en particulier au niveau des créatures vivantes. C'est vraiment passionnant à imaginer, même si ce n'est pas toujours évident puisque l'on n'a guère d'explication au moment d'entrer dans le bain (ce qui peut d'ailleurs rendre les premières pages d'autant plus laborieuses que ça met un moment avant de démarrer vraiment).
Pour l'histoire, par contre, je l'ai trouvée sympa sans plus. Agréable à suivre, mais pas forcément passionnante. Pendant une assez grande partie, c'est lent et on ne voit pas trop où l'auteur veut nous mener en fin de compte. Ce n'est que dans les dernières pages que le rythme s'accélère considérablement, pour finalement s'achever sur un suspens tel qu'il est impossible de ne pas souhaiter lire le tome 2.
Je conseillerais ce livre surtout aux amateurs de SF inventive.
Revenir en haut Aller en bas
http://sherryn.net
Sandie
Initié
Initié
avatar

Messages : 1388
Date d'inscription : 02/09/2009

MessageSujet: Re: Perdido street station 1   Dim 13 Mar - 17:06

C'est vrai que ce premier tome est surtout basé sur l'installation de l'intrigue, il faut aller jusqu'au second pour que l'histoire s'emballe.
Revenir en haut Aller en bas
scifi
Gardienne
Gardienne
avatar

Messages : 8310
Date d'inscription : 31/08/2009

MessageSujet: Re: Perdido street station 1   Dim 20 Mar - 14:33

Entièrement d'accord. Le premier tome pose le décor. Un décor de folie pour un monde hors du commun. Mais pour l'action et pour les pourquoi et les comment, il faut se jeter sur le deuxième tome.

_________________

Bienvenue à la Bibliothèque de l'Invisible Invité.



Pensez à lire le règlement



Merci de passer par la case présentation
Oui, même les fées jouent au Monopoly



Prière de bannir le langage sms les muses du forum n'apprécient pas



Que règnent l'entente et la bonne humeur
Revenir en haut Aller en bas
http://labiblioinvisible.forumsactifs.net
Sherryn
Adepte
Adepte
avatar

Messages : 2932
Date d'inscription : 03/09/2009
Age : 30
Localisation : Beh chez moi -^.^-

MessageSujet: Re: Perdido street station 1   Dim 20 Mar - 17:06

Même si on réfléchit en termes de "C'était un OS à la base", ça fait quand même la moitié du roman pour poser le décor O.o
Revenir en haut Aller en bas
http://sherryn.net
scifi
Gardienne
Gardienne
avatar

Messages : 8310
Date d'inscription : 31/08/2009

MessageSujet: Re: Perdido street station 1   Dim 20 Mar - 19:03

Oui, c'est clair que c'est long. Mais en même temps, plus je lisais de trucs sur Nouvelle-Crobuzon, plus j'avais envie d'en savoir davantage. What a Face

_________________

Bienvenue à la Bibliothèque de l'Invisible Invité.



Pensez à lire le règlement



Merci de passer par la case présentation
Oui, même les fées jouent au Monopoly



Prière de bannir le langage sms les muses du forum n'apprécient pas



Que règnent l'entente et la bonne humeur
Revenir en haut Aller en bas
http://labiblioinvisible.forumsactifs.net
lanfear
Archimage
Archimage
avatar

Messages : 4895
Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 40

MessageSujet: Re: Perdido street station 1   Lun 21 Mar - 8:38

C'est vrai que c'est un univers fascinant, par contre ce qui m'a accroché de suite
Spoiler:
 


Dernière édition par lanfear le Jeu 12 Jan - 14:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
yao
chaman
chaman
avatar

Messages : 899
Date d'inscription : 03/01/2011
Age : 24
Localisation : Suisse

MessageSujet: Perdido street station 1   Mer 11 Jan - 14:40

[Edit : coupé et fusionné depuis "lectures de janvier]

scifi a écrit:
Sandie a écrit:
yao a écrit:


Je reprends maintenant ma lecture de Perdido Street Station I Surprised

Un sacré bouquin, faut s'accrocher, mais il fait partie (avec le 2em surtout) des roman qui m'ont vraiment marquée! Bonne lecture! Very Happy

Bis ! Cool
J'avais déjà lu les 100premières pages mais j'étais pas vraiment passionné par le récit... Neutral
Si tout vas bien, je vais recommencer à le lire demain ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://www.livresfantastiques.fr
Sandie
Initié
Initié
avatar

Messages : 1388
Date d'inscription : 02/09/2009

MessageSujet: Re: Perdido street station 1   Mer 11 Jan - 15:30

Le premier tome est surtout consacré à l'installation de la cité et des personnages, l'action intervient véritablement (et en force) dans le second.
Revenir en haut Aller en bas
Sherryn
Adepte
Adepte
avatar

Messages : 2932
Date d'inscription : 03/09/2009
Age : 30
Localisation : Beh chez moi -^.^-

MessageSujet: Re: Perdido street station 1   Mer 11 Jan - 18:43

c'est tout le problème avec les bouquins coupés en deux... En même temps faut reconnaître que 50% de pages d'intro, c'est très long !
Revenir en haut Aller en bas
http://sherryn.net
Sandie
Initié
Initié
avatar

Messages : 1388
Date d'inscription : 02/09/2009

MessageSujet: Re: Perdido street station 1   Mer 11 Jan - 19:13

Je suis assez d'accord, je préfère quand on rentre très vite dans l'action. Mais pour la décharge de Miéville, il faut dire qu'il a créé un univers tellement fascinant et complexe qu'il faut bien tout un bouquin pour le présenter. Après, c'est clair qu'il faut plonger dans son monde, sinon on s'ennuie!
Revenir en haut Aller en bas
Erestor
Adepte
Adepte
avatar

Messages : 2374
Date d'inscription : 30/01/2010
Age : 35
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Perdido street station 1   Mer 11 Jan - 19:33

Non mais... ce que vous m'intriguez!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lecture-evasion.com
scifi
Gardienne
Gardienne
avatar

Messages : 8310
Date d'inscription : 31/08/2009

MessageSujet: Re: Perdido street station 1   Jeu 12 Jan - 1:44

Alors il faut le lire.

J'ai coupé et fusionné les messages précédents depuis "lectures de janvier". On sera mieux ici pour parler du bouquin plus en détail. Wink

_________________

Bienvenue à la Bibliothèque de l'Invisible Invité.



Pensez à lire le règlement



Merci de passer par la case présentation
Oui, même les fées jouent au Monopoly



Prière de bannir le langage sms les muses du forum n'apprécient pas



Que règnent l'entente et la bonne humeur
Revenir en haut Aller en bas
http://labiblioinvisible.forumsactifs.net
Steve
Initié
Initié
avatar

Messages : 1811
Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 34
Localisation : Briançon

MessageSujet: Re: Perdido street station 1   Sam 28 Jan - 17:05

Un de mes bouquins lus assez récemment et qui m'ont bien marqué.

C'est vrai que le premier tome (encore les affres de l'édition, où comment se faire du fric facile sur le dos des lecteurs) est très lent à démarrer et à exposer les lieux/quartiers et personnages principaux. Mais c'est bien normal, après tout : Nouvelle-Crobuzon est d'une telle richesse, d'une telle complexité, qu'il fallait au moins bien 300 ou 400 pages pour la décrire dans toute cette grandeur.
Et ce qu'il faut noter, c'est que cette description minutieuse va de l'architecture générale jusqu'aux courants socio-politiques agitant aussi bien les lieux que les humains ; les rapports hiérarchiques ou les origines des différentes races peuplant la cité ; les dilemnes moraux, les aspirations et les désirs des protagonistes ; les liens ténus entre les différentes communautés, la milice et la politique, etc. Ce qui fait de Perdido Street Station une oeuvre réellement foisonnante et aboutie, abordant les différents fils de l'intrigue sous tous les angles possibles, trouvant à chaque fois de nouvelles façon d'exprimer une idée ou un concept particulier.
Pour en rajouter une couche, la plume de Miéville est assez exigeante, aussi bien sur le vocabulaire que la syntaxe elle-même (probablement un de mes records de phrases lues et relues lol) ; ce qui n'en fait pas une lecture "facile".
Nan, il faut être un minimum attentif, car le scénario lui-même est aussi exigeant que la prose et on peut facilement se perdre dans ses méandres - tels les labyrinthes décrépis, puants et rouillés de Nouvelle-Crobuzon.

Donc oui, il faut s'accrocher et être persévérant dans le premier tiers de lecture, mais une fois bien rentré dedans, il est très difficile d'en décrocher !
Au début, je n'appréciais pas spécialement les personnages (Isaac me dégoutait un peu, j'éprouvais guère plus qu'une vague curiosité pour Lin), mais on commence peu à peu à comprendre leurs motivations, leurs frustations, leurs désirs et leurs angoisses. A partir de là, le charme commence à agir et l'intrigue à nous prendre dans ses filets... un peu nauséeux les filets, quand même. Je ne vais pas rentrer dans les détails (crasseux et croulants) de cette cité tentaculaire et brumeuse, industrielle, mais elle a autant d'atouts pour nous émerveiller que nous écoeurer.
L'influence steampunk y est très présente, enrobée de vapeur, de brique et de metal rouillé, se mélangeant à d'autres éléments que l'on trouver dans une certaine marge "urbaine" de la fantasy. D'où un mélange des genres assez réjouissant, lorsque le récit emprunte également quelques pointes de fantastique ou de thriller, dans la montée de la tension à certains moments. Ce qui nous offre au bout du compte un joli kaléïdoscope de styles, de visions, de moyens d'expression qui font réellement de Perdido Street Station une oeuvre somme, un roman-fleuve jouant sur de multiples tableaux en même temps ; toujours avec talent et originalité.

Bref, ce premier tome est plus une mise en bouche qu'autre chose, mais elle contient déjà tous les éléments de la seconde partie à venir. A lire, mais à condition de bien savoir où on met les pieds Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Perdido street station 1   

Revenir en haut Aller en bas
 
Perdido street station 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Disneyland Railroad
» [20 ans] Les décorations et illuminations de Main Street Station (page 20)
» Réhabilitation de Main Street Station (du 31 août 2015 au 8 juillet 2016)
» Disneyland Railroad Fantasyland Station
» [HD2] Street view et bousolle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La bibliothèque de l'Invisible :: Rayonnages invisibles :: Fantasy-
Sauter vers: