La bibliothèque de l'Invisible

Si le monde réel manque parfois de magie, d'étoiles ou de frissons à votre goût, entre nos murs l'imaginaire et l'aventure ne seront jamais en reste.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 J.R.R. Tolkien - Le Livre des Contes Perdus T2

Aller en bas 
AuteurMessage
Steve
Initié
Initié
Steve

Messages : 1810
Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 37
Localisation : Briançon

J.R.R. Tolkien - Le Livre des Contes Perdus T2 Empty
MessageSujet: J.R.R. Tolkien - Le Livre des Contes Perdus T2   J.R.R. Tolkien - Le Livre des Contes Perdus T2 Icon_minitimeDim 8 Avr - 8:07

J.R.R. Tolkien - Le Livre des Contes Perdus T2 9782266162333

4e de couverture :

Voici des récits dont certains comptent parmi les anciens des Jours Anciens. Tolkien venait de participer à la bataille de la Somme, il était ébranlé, malade, quand il composa "La Chute de Gondolin", où Morgoth, le Sombre Seigneur, trouve le chemin du royaume caché et se présente avec toute son armée, devant la cité forte ; de là un carnage auquel n'échappèrent que quelques elfes en s'enfuyant avec Earendel, petit-fils du roi.
On échappe mal à l'impression que le royaume caché, c'est l'Angleterre - protégée par son Channel - et que l'invasion de Morgoth exprime l'angoisse de l'auteur devant les hordes acérées des Teutons. Cependant le ton ignore la peur ; il est tout de grandeur héroïque, de même que le "Conte de Beren et de Tinuviel" (qui prendra le nom de Luthien) respire l'élégie et même l'érotisme - un registre peu fréquent chez Tolkien. On a pu montrer que l'auteur pense très précisément à Edith, sa femme, quan d il écrit "Elle avait les cheveux d'un noir de jais, la peau blanche, les yeux brillants, et comme elle chantait - comme elle dansait !" Les deux amants partent pour la forteresse de Morgoth, à qui ils vont tenter - comme plus tard Frodon - d'arracher le joyau magique serti dans sa Couronne de Fer.
A bientôt la fin du Premier Age du Soleil.


Avis personnel :

Comme je l'avais dit dans l'autre sujet sur les Contes Perdus, j'ai légèrement moins apprecié ce 2e tome que le premier. Ou plutôt, devrais-je dire : j'ai tellement adoré le premier que celui-ci ne pouvait réellement soutenir la comparaison.
La faute n'incombe pas à Tolkien lui-même, mais surtout au fait que ce second volet (le découpage vient du fils Tolkien) laisse la place aux hommes, après une première partie plus axée sur les Valar (les dieux) et les elfes. Pour autant, la magie propre à l'univers de l'auteur n'a pas disparu, loin de là ! On y retrouve ce souffle épique et héroïque, cette puissance du mythe et le goût de Tolkien pour les grandes épopées légendaires. A ce titre, les contes de Beren et Tinuviel (sûrement l'un des plus populaires et appréciés par les fans), La Chute de Gondolin ou Le Nauglafring (le Collier des Nains) sont autant de morceaux de bravoure, que l'on peut lire chacun comme des chapitres d'une grande fresque, telles les antiques gestes traversant les ages d'une génération à l'autre.
Chaque conte, pris séparemment, est déjà une épopée en soi. Ainsi, La Chute de Gondolin et plus particulièrement le siège de la cité elle-même, mériterait presque son propre film - que je n'avais aucun mal à visualiser en tournant les pages,
Spoiler:
 
- et qui vaut bien la bataille homérique de Minas Tirith dans Le Seigneur des Anneaux. Des aventures grandioses, des héros au destin tragique et toujours cet accent de légende indissociable de l'oeuvre de l'auteur, font de ces contes des moments réellement très forts, malgré le fait qu'ils soient plus axés sur les hommes que les elfes.

En revanche, grande frustration en s'approchant de la fin, Le Conte d'Earendel n'ayant jamais été finalisé (et pourtant, on sent là que Tolkien voulait en faire un récit-clé de son Premier Age) et L'histoire d'Eriol ou Ælfwine n'étant proposée que sous formes de notes vagues ou d'esquisses, laissant à peine deviner un début d'intention... mais sans vraiment nous avancer plus.
C'est d'autant plus dommage que l'approche "scénaristique"/narrative des Contes Perdus est différente de celle du Silmarillion (bien que le contenu des deux soient sensiblement les mêmes) et que cette différence d'approche venait justement du personnage d'Eriol.
Spoiler:
 
Bref, il y avait matière à faire de ce dernier conte quelque chose d'excellent, en ancrant les légendes de Tolkien dans notre monde moderne, sans pour autant renier la force et la portée de celles-ci.
Ce coté inachevé de l'oeuvre est l'une de mes plus grandes frustrations en ce qui concerne le Livre des Contes Perdus. Mais cela n'enlève pourtant rien à la qualité de l'ensemble, qui se lit (une fois passé la barrière du langage) avec un plaisir sans cesse grandissant.

Donc, en conclusion, même avis que sur le volume précédent, même si ce dernier m'avait un peu plus fait rêver. Il faut prendre les deux tomes comme un tout narrant ce fabuleux Premier Age imaginé par Tolkien et cette mythologie toute aussi fabuleuse et féerique, nous emportant très loin dans l'imaginaire et dans le temps.
Ce livre qui m'a définitivement réconcilié avec Tolkien, duquel j'étais resté sur l'image d'une écriture un peu lourde et pompeuse, après ma dernière lecture du SDA. Que nenni ! Son style élaboré est justement pensé pour le voyage et le rêve, en nous contant dans le style d'antan de merveilleuses quêtes, des épopées exaltantes et des héros taillés dans la substance même des légendes.
Si vous êtes un tant soit peu réceptif à Tolkien et au parfum si particulier de ses Terres du Milieu, alors il vous faut lire les Contes Perdus ! J.R.R. Tolkien - Le Livre des Contes Perdus T2 513807 J.R.R. Tolkien - Le Livre des Contes Perdus T2 42309
Revenir en haut Aller en bas
 
J.R.R. Tolkien - Le Livre des Contes Perdus T2
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Autres] Contes à guérir, contes à grandir
» Livre "Le journal intime du fantôme de l'opéra"
» [GdC] combinaison tzeenght + livre des secrets
» Semaine 5: Livre 1er, chapitre 8 et livre 2e, chapitre 1
» Parutions trollopiennes en livre de poche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La bibliothèque de l'Invisible :: Rayonnages invisibles :: Fantasy-
Sauter vers: