La bibliothèque de l'Invisible

Si le monde réel manque parfois de magie, d'étoiles ou de frissons à votre goût, entre nos murs l'imaginaire et l'aventure ne seront jamais en reste.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 King Stephen - Insomnie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Salinger
Initié
Initié
avatar

Messages : 1449
Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 31

MessageSujet: King Stephen - Insomnie   Jeu 5 Juil - 13:34


Quatrième de couverture :

Des visions étranges peuplent les nuits insomniaques de Ralph Roberts : deux nains en blouse blanche, une paire de ciseaux à la main, de singulières auras colorées… Devient-il fou ? N’est-il pas plutôt victime d’une volonté supérieure qui lui donne des pouvoirs paranormaux ?
Tandis qu’une agitation incontrôlée gagne la ville de Derry à propos d’une clinique où se pratiquent des avortements, Ralph se transforme en justicier, bien malgré lui…
Stephen King réveille les forces obscures qui sommeillent au plus profond de l’esprit humain. Son Insomnie est un thriller démoniaque qui vous plonge au cœur d’une folie collective et vous étreint comme un cauchemar hallucinant.
A cause de ça, vous aviez passé de longues nuits blanches. Après Insomnie, vous ne dormirez jamais plus comme avant.

Mon avis :

Je l'ai terminé ce matin et je suis passé par toutes sortes d'émotions en lisant ce bouquin.
J'ai vraiment apprécié ce livre mais pas assez pour qu'il entre dans mon Top 5.

Deja, il y a pas mal de longueurs dans la première moitié du livre et King a vraiment l'art de broder autour de détails insignifiants ou presque
Spoiler:
 

Voilà, un King très bon à lire sans modération ! cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
lanfear
Archimage
Archimage
avatar

Messages : 4896
Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 41

MessageSujet: Re: King Stephen - Insomnie   Jeu 5 Juil - 15:09

Je garde un excellent souvenir de ce livre, mais il faudrait que je le relise ^^
Revenir en haut Aller en bas
scifi
Gardienne
Gardienne
avatar

Messages : 8333
Date d'inscription : 31/08/2009

MessageSujet: Re: King Stephen - Insomnie   Jeu 5 Juil - 16:43

Ca alors, on l'avait oublié ? Surprised
"Insomnie" fait partie de mon Top 10 SK. Vrai, il est long et vrai, il y a énormément de détails, de petits rien, sur les personnages, sur le contexte, etc...
Mais personnellement, j'ai aimé le tout : l'ambiance, la montée progressive de la tension, du suspense, des émotions, qu'elles soient positives ou négatives; et puis bien sûr, les personnages. C'est une sacrée galerie qu'on là et plutôt atypique, puisqu'on suit les aventures d'un couple de retraités.
Et le reste de la distribution est assez spéciale elle aussi, que ce soit les "bons" comme les méchants. D'ailleurs, ces derniers comptent parmi ceux que j'ai exécré avec le plus de force tellement ils étaient abjects.
Je l'ai lu il y a pas mal d'années mais il m'a fait une très forte impression. J'en garde beaucoup de souvenirs et certaines scènes m'ont tiré des litres de larmes.

_________________

Bienvenue à la Bibliothèque de l'Invisible Invité.



Pensez à lire le règlement



Merci de passer par la case présentation
Oui, même les fées jouent au Monopoly



Prière de bannir le langage sms les muses du forum n'apprécient pas



Que règnent l'entente et la bonne humeur
Revenir en haut Aller en bas
http://labiblioinvisible.forumsactifs.net
Lucy
Initié
Initié
avatar

Messages : 1368
Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: King Stephen - Insomnie   Jeu 5 Juil - 17:52

Ah ! J'étais persuadée que quelqu'un l'avait présenté ! Je me rappelle avoir bien aimé ce livre, surtout que je l'ai lu dans une période pendant laquelle j'avais du mal à dormir ! Ça m'avait un peu foutu les jetons
Spoiler:
 
Le début était très difficile à lire car vraiment triste alors je me suis attachée à Ralph dès le début.
Je crois que c'est un des livres de King le plus bizarrement construit, avec des idées un peu loufdingues mais ça ne m'a pas déplu pour autant. Ça rend le tout encore plus surréaliste quand arrive les clins d’œil à la Tour Sombre. Je suis pas sûre qu'un non initié apprécie. J'imagine que si je l'avais pas lu avant, je me serais certainement demandée ce que fumait ou s'injectait l'auteur pendant la rédaction du bouquin Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Steve
Initié
Initié
avatar

Messages : 1810
Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 35
Localisation : Briançon

MessageSujet: Re: King Stephen - Insomnie   Jeu 5 Juil - 18:04

Ben moi, il fait partie de ma liste de relectures kingiennes, car je l'ai lu avant la TS et du coup, j'ai raté tout un tas de trucs et de références.
Mais pour autant, même sans avoir lu la Tour Sombre à l'époque, je me souviens avoir passé un très bon moment. Il y a effectivement une galerie de personnages assez spéciale et des idées plutôt tarabiscotées. Je me souviens que le concept d'auras m'avait beaucoup plu, de même que les références au SDA, comme le mentionne Autessio.

Après, il y a peut-être quelques longueurs en effet, mais je pense que ce livre a été écrit à une époque particulière pour SK, où ce dernier tentait un peu de "réinventer" son univers et ses thématiques de prédilection - cf. la "trilogie féminine" Jessie-Dolorès Claiborne-Rose Madder, à la même période. D'où peut-être ce petit parfum particulier, même pour un habitué de l'auteur. Tout ça me conforte justement dans mon envie de le relire, même si je pense pas que ça changera radicalement mon avis sur celui-ci, qui reste majoritairement positif.
Un bon p'tit Stephen King Wink
Revenir en haut Aller en bas
Steve
Initié
Initié
avatar

Messages : 1810
Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 35
Localisation : Briançon

MessageSujet: Re: King Stephen - Insomnie   Ven 9 Aoû - 10:34

Tiens, ça me fait marrer de relire mon précédent message en ayant juste fini de le relire, je me rends compte que j'étais passé à coté de plein de trucs ! Donc voilà, relecture et avis plus que positif Smile 

Quel excellent roman ! Je l'avais beaucoup apprécié déjà lors de ma première lecture, mais à la relecture c'est encore mieux et le plaisir initial se rajoute à la compréhension de certains détails qui m'étaient passé sous le nez la première fois.
Déjà, le cadre : Derry. Cette ville que l'on a appris à connaître et à adorer (ou à détester, c'est selon) à travers Ça et d'autres de ses romans. Outre les lieux (on en reconnait certains), on trouve pas mal de clins d’œils à des personnages déjà connus ou évoqués :
Spoiler:
 
Bref, c'est un vrai plaisir de retrouver tous ces lieux déjà connus et ces références, qui ne cessent de tisser des liens complexes entre les romans et de complexifier un univers d'une rare cohérence. 

Je pourrais également parler des liens avec la Tour Sombre, mais tous ceux ayant lu les deux œuvres les connaissent déjà. Ceci dit, j'ai adoré les traquer et je pense d'ailleurs qu'il est plus intéressant de lire Insomnie après la TS, afin de pouvoir bien profiter des clins d’œil et des liens unissant ces histoires.
ATTENTION, SPOIL LA TOUR SOMBRE :
Citation :
D'ailleurs, quand SK fait dire à un de ses persos dans le T6 ou T7, je ne sais plus, qu'Insomnie est le roman-clé de son oeuvre de fiction (implicitement en rapport avec la quête du ka-tet) et que celui-ci contient bon nombre de réponses à leurs questions, il n'a vraiment pas tort. Patrick Danville s'y révèle l'un des personnages cruciaux pour la quête de Roland et on en dit beaucoup sur les différents niveaux de la Tour, ainsi que les êtres y habitant et les lois qui les régissent - passages qui m'avaient semblé plutôt abscons à ma 1e lecture et qui trouvent maintenant tous leurs sens. Michrones, machrones, pantachrones...
J'ai adoré également les concepts d'Aléatoire et d'Intentionnel, qui sans avoir jamais été évoqués en ces termes dans la Tour Sombre, peuvent toutefois nous rappeler des choses. On peut peut-être également y voir un lien avec le Blanc et le Chaos, même s'ils n'empruntent pas forcément les mêmes chemins. Mais voilà, j'ai trouvé cette partie-là plutôt passionnante et m'a pas mal fait cogiter sur la façon dont SK appréhendait son propre univers. 
Des concepts qui nous ramènent fatalement vers la notion de Ka, qui souffle ici particulièrement fort (me souvenait pas d'ailleurs qu'il y était si présent, j'imagine qu'une partie de moi avait mis de coté tout ce qui avait attrait, de près ou de loin à la TS). On y parle aussi de Ka-tet à un moment donné, même s'il est expliqué ici de façon plutôt vague - sacré Dorrance ! Mais je me suis plu à imaginer Ralph, Loïs, Bill, Dor et les autres formant le ka-tet des Vieux Croulants de Derry, tout comme Ca mettait en scène le ka-tet des Ratés ou la TS celui du 19.
Encore une fois, de ce coté-là, une grande richesse et une complémentarité entre les œuvres qui force le respect, comme si un plan extrêmement détaillé de l'ensemble trottait dans la tête de l'auteur et qu'il nous en donnait un petit aperçu à chacun de ses romans. Chapeau bas, mister King !

Mais Insomnie, au-delà de ses liens avec les autres chefs-d'oeuvre kingiens, existe aussi par lui-même et de quelle façon !
Les personnages sont tous superbement construits et mis en avant, Ralph en premier bien entendu, mais également tous les autres et même les plus infimes personnages secondaires ("avant on m'appelait Joe Sage, mais j'ai vieilli et maintenant je suis plus vieux et plus sage")  
L'insomnie et la lente dégradation du quotidien de Ralph est fabuleusement contée et si le rythme du premier tiers est lent, c'est justement pour coller au mieux à cette lente et lancinante érosion des choses à travers ses yeux fatigués. On se met à sa place et on compatit pour lui, on souffre avec lui et on y croit, ce qui permet à SK de nous embarquer sans problème dans la seconde partie du récit et ses aspects plus fantastiques.
C'est là que les choses sérieuses commencent et à partir de là, c'est que du bonheur !
Spoiler:
 
Je ne rentrerais pas dans le détail, mais il y a tant d'idées excellentes et de passages géniaux, haletants et magiques dans ce roman, qu'on se demande comment SK a fait pour synthétiser tout ça en "à peine" 800 pages ! Certainement l'un de ses romans les plus inventifs et barrés à la fois lol mais c'est aussi ce qui lui confère son charme. Un brin "psychédélique", peut-être...
J'ai beaucoup aimé également les réflexions sur la vieillesse et le temps qui passe, autre thématique bien mis en avant sur ce roman et parfaitement exploitée par l'auteur. Il trouve les mots justes à chaque fois et tombe dans le mille, souvent avec cette émotion qui nous prend à la gorge, entre deux remarques anodines.
Là aussi, du très grand King !

Ah, et un petit détail que j'ai adoré, aussi : Dorrance Marstellar, nom tout à fait raccord avec ce personnage mystérieux, qui a toujours l'air sur la lune, mais qu'on est bien en peine de pouvoir cerner. Peut-être une espèce d'"émissaire" ? (émissaire de qui, de quoi ? allez savoir...).

Bref, je pourrais m'étendre sur quelques pages supplémentaires et recenser toutes les qualités de ce roman, qui l'air de rien, se révèle avec le recul comme l'un des romans indispensables de l'auteur. Et là, ça ne regarde que moi, mais c'est pour moi l'un de ses meilleurs romans des années 90, avec Désolation.
Donc voilà, j'ai pris un pied d'enfer à accompagner de nouveau Ralph Roberts et ses amis
Spoiler:
 
le long de ces presque 900 pages et je crois qu'Insomnie vient de rentrer dans mon nouveau Top10 de l'auteur Very Happy 
Une petite merveille à consommer sans modération, donc !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: King Stephen - Insomnie   

Revenir en haut Aller en bas
 
King Stephen - Insomnie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [King, Stephen] Brume la faucheuse
» King Stephen - Minuit 2
» King Stephen - Sac d'Os
» King Stephen - Le Talisman - Le Talisman des Territoires T1
» [King, Stephen] Les Tommyknockers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La bibliothèque de l'Invisible :: Rayonnages invisibles :: Fantastique / Horreur-
Sauter vers: