La bibliothèque de l'Invisible

Si le monde réel manque parfois de magie, d'étoiles ou de frissons à votre goût, entre nos murs l'imaginaire et l'aventure ne seront jamais en reste.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Céline Louis-Ferdinand - Voyage au bout de la nuit

Aller en bas 

Vous avez aimé
un peu
0%
 0% [ 0 ]
beaucoup
0%
 0% [ 0 ]
coup de cœur
0%
 0% [ 0 ]
pas du tout
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 0
 

AuteurMessage
Lucy
Initié
Initié
avatar

Messages : 1368
Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 30

MessageSujet: Céline Louis-Ferdinand - Voyage au bout de la nuit   Mar 2 Avr - 15:18


Roman picaresque, roman d'initiation, Voyage au bout de la nuit, signé Louis-Ferdinand Céline, Louis Destouches de son vrai nom, a été récompensé par le prix Renaudot en 1932. À la suite d'un défilé militaire, Ferdinand Bardamu s'engage dans un régiment. Plongé dans la Grande Guerre, il fait l'expérience de l'horreur et rencontre Robinson, qu'il retrouvera tout au long de ses aventures. Blessé, rapatrié, il vit le conflit depuis l'arrière, partagé entre les conquêtes féminines et les crises de folie. Réformé, il s'embarque pour l'Afrique, travaille dans une compagnie coloniale. Malade, il gagne les États-Unis, rencontre Molly, prostituée au grand cœur à Detroit tandis qu'il est ouvrier à la chaîne. De retour en France, médecin, installé dans un dispensaire de banlieue, il est confronté au tout-venant sordide de la misère, en même temps qu'il rencontre ici et là des êtres sublimes de générosité, de délicatesse infinie, "une gaieté pour l'univers"...
Epopée antimilitariste, anticolonialiste et anticapitaliste, somme de toutes les expériences de l'auteur, Voyage au bout de la nuit est peuplé de pauvres hères brinquebalés dans un monde où l'horreur le dispute à l'absurde. Mais, au bout de cette nuit, le voyage ne manque ni de drôlerie, ni de personnages fringants, de beautés féminines "en route pour l'infini". Texte essentiel de la littérature du XXe siècle, il est émaillé d'aphorismes cinglants, dynamité par des expressions familières, argotiques, et un éclatement de la syntaxe qui a fait la réputation de Céline.
Céline Darner

Présentation de l'éditeur

Oh ! Vous êtes donc tout à fait lâche, Ferdinand ! Vous êtes répugnant comme un rat... Oui, tout à fait lâche, Lola, je refuse la guerre et tout ce qu'il y a dedans... Je ne la déplore pas moi... Je ne me résigne pas moi... Je ne pleurniche pas dessus moi... Je la refuse tout net, avec tous les hommes qu'elle contient, je ne veux rien avoir à faire avec eux, avec elle. Seraient-ils neuf cent quatre-vingt-quinze millions et moi tout seul, c'est eux qui ont tort, Lola, et c'est moi qui ai raison, parce que je suis le seul à savoir ce que je veux : je ne veux plus mourir.


Mon avis :

Je viens de le terminer à l'instant. Il m'a pris quand même 2 mois. Pas que je n'ai pas aimé, bien au contraire mais parce que lorsqu'on lit Voyage au Bout de la Nuit, c'est comme se regarder dans un miroir. Un miroir de l'âme. J'ai eu l'impression de me découvrir, de découvrir des choses que je connaissais mais enfouies inconsciemment en moi. Je ne sais pas comment trop l'exprimer, mais ce bouquin, ça raconte la vie, l'existence et donc on s'y reconnait forcément un peu. Mais sans superficialité, sans hypocrisie. C'est du tout brut, on prend la vérité comme elle vient. Comme une bonne grosse claque en somme ! Et c'est pour cette raison que j'ai pris autant de temps pour le lire. Parce que ce livre me confrontait à mes propres angoisses, à la solitude, au vide de l'existence, à l'absurdité de la vie... Et comme je ne suis pas d'humeur joyeuse ces temps ci, ça m'a fait quand même un peu de mal au moral ! J'ai lu d'autres choses entre-temps, alors.

L'écriture de Céline, bien qu'écrite comme du langage parlé et avec des termes argotiques n'en est pas moins époustouflante de beauté, c'est une pleine brouettée de poésie, ça m'a enivré comme du vin, à tel point que j'en suis venue à relire 5, 6, 7 fois de suite certains passages. Non je ne suis pas devenue folle, enfin, j'espère.  Razz

C'est une œuvre touchante, profonde, qui parle directement à l'âme de ses lecteurs...

Et pour finir, une bonne grosse avalanche de citations, que j'ai reprise d'un autre topic car il me semblait plus approprié de regrouper les diverses citations appartenant au livre, ici :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Céline Louis-Ferdinand - Voyage au bout de la nuit
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Louis-Ferdinand Céline : Voyage au bout de la nuit.
» Voyage au bout de la nuit
» CÉLINE Louis-Ferdinand
» Une merveille - Lettre à gaston Gallimard de Louis-Ferdinand Céline...
» Louis-Ferdinand CÉLINE - L'Église

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La bibliothèque de l'Invisible :: Rayonnages invisibles :: Autres-
Sauter vers: