La bibliothèque de l'Invisible

Si le monde réel manque parfois de magie, d'étoiles ou de frissons à votre goût, entre nos murs l'imaginaire et l'aventure ne seront jamais en reste.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Peter Straub - Le Dragon Flottant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Steve
Initié
Initié


Messages : 1812
Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 34
Localisation : Briançon

MessageSujet: Peter Straub - Le Dragon Flottant   Ven 20 Sep - 7:41



Synopsis :

Tabby Smithfield a vacillé, hurlé. C'est chaque fois pareil. Entre son riche grand-père, installé depuis toujours à Hampstead, une banlieue chic de New York, et son père alcoolique, Tabby n'a pas droit à la parole. A chaque altercation du père et du fil pour lui le petit-fils, la vision est claire et floue à la fois : des cadavres, du feu, des scintillements. Surtout ce 6 janvier 1971, à l'aéroport ; il sait que 9 ans, 4 mois, 11 jours plus tard, le dragon endormi renouera avec ses crimes. Pendant ce temps, à peine arrivée à Hampstead, Stony Friedgood a cherché un nouvel amant. Cet amant, ce sera le dernier.
Car ce jour-là, 17 mai 1980, le dragon arrivera dans le comté. Tout comme Tabby, le petit enfant qui a grandi. Et dont le regard brille d'une étrange lueur...


Avis personnel :

Excellent !
Ca faisait longtemps que je n'avais pas lu un roman de Peter Straub et je savais d'avance que ça ne serait pas évident : son style est exigeant et la construction complexe de ses histoires fait des premières centaines de pages des gros blocs assez indigestes à lire, avant de rentrer vraiment dans le vif du sujet. Je le savais, mais j'avais aussi de bons à-prioris sur ce roman, qui me semblait un des plus prometteurs (selon mes critères à moi) de l'auteur. Un scénario solide, une période que j'aime bien - pour moi les années 80, aussi bien en littérature qu'au ciné, sont des vraies mines d'or pour le genre fantastique - et une époque charnière pour l'auteur, qui quelques années après son Ghost Story, allait bientôt enchaîner sur le génial Talisman, écrit en tandem avec Stephen King. Floating Dragon est le roman précédant celui-ci.
Et tant qu'à parler de S.King...
Je n'avais pas forcément envie de faire des liens là où il n'y en a pas, mais j'ai retrouvé pas mal de résonances kingiennes dans ce roman, même si les styles ne sont évidemment pas les mêmes.
Il faut savoir qu'entre les deux auteurs, une forte amitié s'est installée, mais aussi un respect né du travail de chacun. Peter Straub aurait affirmé s'être inspiré de Salem (entre autres) pour écrire son cultissime Ghost Story. King lui aurait rendu la pareille en s'inspirant de celui-ci pour écrire Ça - et à bien y regarder, on pourrait effectivement faire des parallèles intéressants entre ces deux-là. Mais sans chercher trop loin, on pourrait également trouver pas mal de pistes entre ce Dragon Flottant et Ça, qui ont beaucoup en commun.
Par exemple :
Spoiler:
 
Je ne tiens pas à enlever du mérite à l'un ou l'autre, les deux œuvres étant bien différentes et chacune marquées du sceau de son auteur respectif, mais je le vois plus comme une espèce de chassé-croisé entre deux écrivains finalement assez proches dans leur conception du genre. Le Talisman n'est donc pas né de rien ; ces deux-là étaient faits pour s'entendre ! Wink 

Mais revenons-en à notre Dragon !
Eh bien, avec le recul c'est sûrement le roman le plus accessible que j'ai lu de l'auteur. Il y a bien cette centaine de pages inaugurales un peu confuses, où on s'emmêle souvent les pinceaux entre les périodes, les chronologies, les lieux et les nombreux personnages rencontrés - il faudra d'ailleurs une autre bonne centaine de pages pour commencer à bien les assimiler et bien comprendre qui est quoi, son rôle, etc - mais une fois passé ce stade, alors on entre dans l'histoire et on ressort plus.
Les morts et les événements surnaturels s’enchaînent, avec un parfum fantastique puissant, glauque et poisseux, et méchamment réaliste. Pourtant, c'est ce climat spécial (que l'auteur maîtrise parfaitement) qui donne sa saveur au roman, mettant de coté tout l'aspect polar que l'on retrouve d'habitude dans les autres romans de Peter Straub. Comme dans le Talisman ou encore plus dans sa suite, Territoires, on sent cette menace latente flottant au-dessus de la ville de Hampstead tel un nuage toxique (hi hi), constamment au bord du "dérapage" et lorsque celui-ci survient, on bascule alors dans l'horreur et le bizarre ; le sordide. Atmosphère très réussie donc, secondée par une très bonne galerie de personnages, qui même s'ils peuvent nous paraître un peu froids au début, commencent à nous devenir familiers... C'est d'ailleurs l'impression que j'ai eu en refermant ce roman : que cette histoire et ces personnages m'étaient familiers, comme si une partie d'eux m'étaient déjà connus.
Peut-être est-ce là la faculté de Straub à faire vivre ses persos et ses récits au-delà des pages ; le gage d'une réelle qualité.

Alors après, oui, il y a quand même quelques défauts : la première partie est un peu ardue à lire et à rentrer dedans, et toute une partie de l'intrigue est mise de coté (défaut souvent souligné dans les critiques) au profit du Dragon lui-même. On pourra aussi revenir sur le caractère un peu "distant" et froid, par moments, de la plume, qui nous aide pas forcément à s'identifier aux personnages ou à rentrer pleinement dans l'histoire. Le lecteur devant parfois "forcer" un peu son imaginaire et ses sentiments pour s'immerger complètement dans le récit, mais c'est à mon avis un petit effort à faire que mérite amplement ce roman. Car, comme je disais plus haut, une fois dedans, on ne le lâche plus et on est complètement pris dans la mécanique de l'histoire, essayant d'anticiper les agissements du Dragon et ses répercussions sur la petite ville côtière de Hampstead - qui devient par ailleurs un personnage à part entière de l'histoire, tout comme le Derry de Ca.
Quant à l'écriture de Straub, on reconnait sa plume raffinée, qui sait aussi se faire directe et percutante quand l'intrigue le demande, croquant les personnages avec aisance, qui par un geste, qui par un mot ou un détail vestimentaire, les rend immédiatement réels et crédibles à nos yeux. Certains manquent un peu de consistance, mais vu leur nombre cela ne dérange pas (étonnant d'ailleurs, le nombre de personnages qu'arrive à faire tenir l'auteur en 540 pages !). La narration est également très réussie, changeant les points de vue et les époques, faisant passer le récit de la 1e à la 3e personne sans choquer - parfois même à la seconde, dans des passages assez surréalistes et qui prennent toute leur saveur à la relecture - ou alternant avec des passages extraits de journaux intimes. Passé et présent se mêlent, notamment dans ce premier chapitre introductif, excellent (quoiqu'un peu bordélique... du moins, à la 1e lecture lol) où l'on suit le récit croisé de deux personnages, à une décennie d'écart, jusqu'à arriver à un "dénouement" les réunissant tous les deux dans le présent du roman : joli exercice de style et parfaitement exécuté !

Bref, comme vous pourrez le constater, j'ai beaucoup aimé ce roman Razz 
Un roman de P.Straub pas comme les autres : plutôt accessible et 100% fantastique, préfigurant par certains aspects l'excellent Talisman (où je reconnais beaucoup plus sa patte après avoir lu ce livre) et racontant une histoire prenante, riche en rebondissements et en images fortes, tantôt très glauques, tantôt oniriques, insolites ou sanglantes. Le talent de l'auteur y explose dans sa deuxième partie et le dernier tiers est un vrai bonheur, pour tout amateur de fantastique et d'horreur décomplexée, pas dépourvue non plus d'un petit parfum de merveilleux...
Donc voilà, j'ai beaucoup beaucoup aimé ce Dragon Flottant, qui mérite une place de choix dans toute bibliothèque digne de ce nom. Et qui ne mérite pas sa mauvaise réputation, soit dit en passant - cela étant surtout dû à mon avisà un manque de reconnaissance de son auteur, injustement mésestimé.
Pour ma part, coup de cœur, jeu set et match ! Very Happy 


P.S: Prochain sur ma liste Straubienne : Shadowland, sorti juste avant celui-ci, et qui promet également quelques nuits blanches !
Revenir en haut Aller en bas
 
Peter Straub - Le Dragon Flottant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Peter Straub - Le Dragon Flottant
» Peter Straub, Côté Terreur.
» Peter Straub
» Peter Straub (USA)
» Peter STRAUB (Etats-Unis)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La bibliothèque de l'Invisible :: Rayonnages invisibles :: Fantastique / Horreur-
Sauter vers: