La bibliothèque de l'Invisible

Si le monde réel manque parfois de magie, d'étoiles ou de frissons à votre goût, entre nos murs l'imaginaire et l'aventure ne seront jamais en reste.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 De rouille et d'os - Jacques Audiard

Aller en bas 

vous avez aimé
un peu
0%
 0% [ 0 ]
beaucoup
100%
 100% [ 1 ]
coup de cœur
0%
 0% [ 0 ]
pas du tout
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Sandie
Initié
Initié
avatar

Messages : 1467
Date d'inscription : 02/09/2009

MessageSujet: De rouille et d'os - Jacques Audiard   Sam 29 Mar - 11:05




Date de sortie 17 mai 2012
Réalisé par Jacques Audiard
Avec Marion Cotillard, Matthias Schoenaerts, Armand Verdure


Synopsis et détails

Ça commence dans le Nord.
Ali se retrouve avec Sam, 5 ans, sur les bras. C’est son fils, il le connaît à peine. Sans domicile, sans argent et sans amis, Ali trouve refuge chez sa sœur à Antibes. Là-bas, c’est tout de suite mieux, elle les héberge dans le garage de son pavillon, elle s’occupe du petit et il fait beau.
A la suite d’une bagarre dans une boîte de nuit, son destin croise celui de Stéphanie. Il la ramène chez elle et lui laisse son téléphone.
Il est pauvre ; elle est belle et pleine d’assurance. C’est une princesse. Tout les oppose.
Stéphanie est dresseuse d’orques au Marineland. Il faudra que le spectacle tourne au drame pour qu’un coup de téléphone dans la nuit les réunisse à nouveau.
Quand Ali la retrouve, la princesse est tassée dans un fauteuil roulant : elle a perdu ses jambes et pas mal d’illusions.
Il va l’aider simplement, sans compassion, sans pitié. Elle va revivre.


Avis perso:
ça faisait longtemps que j'avais envie de voir ce film sans trouver le bon moment. C'est enfin chose faite et je ne le regrette pas. La manière de filmer nous plonge presque dans un documentaire et les personnages n'en sont que plus crédibles. J'ai beaucoup aimé les deux persos principaux, ni gentils, ni mauvais, mais juste humains et très attachants si on prend la peine de les connaître, mais pas vraiment accessibles. Tous les deux si froids et distants vont se trouver finalement. Leurs deux histoires sont vraiment touchantes et on a tellement envie de les voir s'en sortir... Je pensais au début que le scénario tournerait plus autour des orques de Stephanie, et de son retour dans le milieu, mais ça n'a rien à voir. C'est une aventure purement humaine, deux destins tragiques qui se croisent. J'ai juste un micro bémol à formuler: j'étais déçue de ne pas en savoir plus sur les circonstances de l'accident... on voit Stephanie tomber dans l'eau mais on ne comprend pas bien comment elle a perdu ses jambes... peut être de la curiosité malsaine... Dans mes accès de romantisme j'aime à penser qu'un orque a essayé de la sortir de l'eau en la chopant par les jambes, mais c'est tiré par les cheveux... et ça n'a pas grand intéret pour l'histoire de toutes manières... Ensuite, je me demande un peu pourquoi Elle téléphone à Ali quand elle est au fond du gouffre... elle ne le connait pas vraiment, ne l'ayant rencontré qu'une fois et n'ayant même pas sympathisé...
Cela dit, j'ai passé un très bon moment avec ce film, on garde en mémoire de magnifiques images et un bel optimisme.
Revenir en haut Aller en bas
Anaëlle
Sourcelier
Sourcelier
avatar

Messages : 6155
Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 40

MessageSujet: Re: De rouille et d'os - Jacques Audiard   Dim 14 Déc - 22:27

Je l'ai vu récemment et j'ai beaucoup aimé, une histoire et des personnages très touchants.

Sandie a écrit:
J'ai juste un micro bémol à formuler: j'étais déçue de ne pas en savoir plus sur les circonstances de l'accident... on voit Stephanie tomber dans l'eau mais on ne comprend pas bien comment elle a perdu ses jambes... peut être de la curiosité malsaine... Dans mes accès de romantisme j'aime à penser qu'un orque a essayé de la sortir de l'eau en la chopant par les jambes, mais c'est tiré par les cheveux... et ça n'a pas grand intéret pour l'histoire de toutes manières...
Alors je dois être bien moins romantique que toi, mais sachant ce que vivent les orques dans ce genre d'endroits, je me suis dit qu'il avait pété un câble et qu'il lui avait bouffé les jambes! Razz Mais je pense que ses jambes ont juste été écrasé parce qu'une partie de la plate-forme s'est écroulée.


Ensuite, je me demande un peu pourquoi Elle téléphone à Ali quand elle est au fond du gouffre... elle ne le connait pas vraiment, ne l'ayant rencontré qu'une fois et n'ayant même pas sympathisé...
Cela dit, j'ai passé un très bon moment avec ce film, on garde en mémoire de magnifiques images et un bel optimisme.

J'ai pensé que c'est parce qu'elle est fière, indépendante, et seule, ou du moins avec personne autour d'elle devant qui elle voudrait se montrer dans cet état, donc elle l'appelle lui justement parce qu'il est hors de sa vie et ne connaissait pas celle qu'elle était avant, elle aura moins honte d'être devenue celle qu'elle est devenue devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
http://l-imaginarium.forumactif.org/index.htm
 
De rouille et d'os - Jacques Audiard
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un prophète, Jacques Audiard
» Jacques Audiard, un cinéaste français à part
» DHEEPAN ( film de Jacques Audiard )
» Cake au crabe, à la St-Jacques et au poireau
» Noix de Saint-Jacques à la vanille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La bibliothèque de l'Invisible :: Autres dimensions :: Films / Séries :: Autres-
Sauter vers: