La bibliothèque de l'Invisible

Si le monde réel manque parfois de magie, d'étoiles ou de frissons à votre goût, entre nos murs l'imaginaire et l'aventure ne seront jamais en reste.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pettersen Geneviève - La déesse des mouches à feu

Aller en bas 

Vous avez aimé
un peu
0%
 0% [ 0 ]
beaucoup
100%
 100% [ 1 ]
coup de cœur
0%
 0% [ 0 ]
pas du tout
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Lady Swan
Initié
Initié
avatar

Messages : 1952
Date d'inscription : 04/08/2010
Age : 22
Localisation : Québec

MessageSujet: Pettersen Geneviève - La déesse des mouches à feu   Ven 9 Oct - 17:44


Année de parution: 2014
Éditeur: Le Quartanier
Nombre de pages: 228

Quatrième de couverture: La déesse des mouches à feu, c’est Catherine, quatorze ans, l’adolescence allée chez le diable. C’est l’année noire de toutes les premières fois. C’est 1996 à Chicoutimi-Nord, le punk rock, le fantôme de Kurt Cobain et les cheveux de Mia Wallace. Des petites crisses qui trippent sur Christiane F. et des gars beaux comme dans les films en noir et blanc. Le flânage au terminus et les batailles de skateux contre pouilleux en arrière du centre d’achats. L’hiver au campe dans le fin fond du bois, les plombs aux couteaux, le PCP vert et les baises floues au milieu des sacs de couchage. C’est aussi les parents à bout de souffle et les amants qui se font la guerre. Un jeep qui s’écrase dans un chêne centenaire, les eaux du déluge qui emportent la moitié d’une ville et des oiseaux perdus qu’on essaie de tuer en criant.


Avis: J'ai bien aimé ce roman. Le contenu est difficile, parfois cru, mais criant de vérité. La réalité, certes romancée, d'adolescents. On s'y intéresse pour toutes sortes de raisons. Parfois,, parce que cela fait écho à notre propre vécu (les relations familiales difficiles, les relations entre adolescents, etc) ou encore parce que cela nous fait connaître une vision de l'adolescence totalement différente de celle qu'on a pu vivre. On s'attache rapidement à Catherine et à son univers malgré que celle-ci enchaîne les erreurs, malgré qu'elle puisse agaçer. C'est plutôt sont imperfection qui rend le récit si réel et qui lui donne son sens. Les pages se tournent presque toutes seules. C'est assez bien écrit, simple et fluide sans superflu.
Revenir en haut Aller en bas
 
Pettersen Geneviève - La déesse des mouches à feu
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La bibliothèque de l'Invisible :: Rayonnages invisibles :: Autres-
Sauter vers: