La bibliothèque de l'Invisible

Si le monde réel manque parfois de magie, d'étoiles ou de frissons à votre goût, entre nos murs l'imaginaire et l'aventure ne seront jamais en reste.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [film] A La Poursuite de Demain (Tomorrowland) de Brad Bird

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Steve
Initié
Initié
avatar

Messages : 1811
Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 35
Localisation : Briançon

MessageSujet: [film] A La Poursuite de Demain (Tomorrowland) de Brad Bird   Lun 25 Avr - 7:41



Date de sortie : 20 mai 2015
De : Brad Bird
Avec : George Clooney, Hugh Laurie, Britt Robertson
Genres : Science fiction, Aventure
Nationalité : Américain
Durée : 2h10 min

Synopsis :

Casey, une adolescente brillante et optimiste, douée d’une grande curiosité scientifique et Frank, un homme qui fut autrefois un jeune inventeur de génie avant de perdre ses illusions, s’embarquent pour une périlleuse mission. Leur but : découvrir les secrets d’un lieu mystérieux du nom de Tomorrowland, un endroit situé quelque part dans le temps et l’espace, qui ne semble exister que dans leur mémoire commune... Ce qu’ils y feront changera à jamais la face du monde… et leur propre destin !

Avis personnel :

Honnêtement, je me suis bien éclaté !
Pas un très grand film, on donne encore dans le grand divertissement de masse, mais j'ai trouvé qu'un petit truc en ressortait, qu'on ne voit pas si souvent au cinéma ces temps-ci. De... l'optimisme ! Eh oui, pour une fois, pas d'immeubles ou de villes entières qui s'écroulent au ralenti sous le rire machiavélique d'un méchant de service. Juste une "bête" histoire de voyages dans le temps et d'inventions, avec un petit soupçon de rêve. Après, faut pas y rechercher non plus une grande profondeur et il y a bien un ou deux points noirs (la trame, par exemple, qui prend rapidement des allures de "simple" course-poursuite, là où il y avait matière à jouer de façon plus intéressante sur les ressorts scénaristiques des paradoxes temporels), mais dans l'ensemble j'ai beaucoup aimé la fraîcheur qui ressort de ce métrage.
On y parle clairement à l'enfant qui dort en chacun de nous, en convoquant des images science-fictionnelles issues de l'univers Vernien, entre rétro et futurisme. Je crois me souvenir d'une citation de l'auteur lui-même qui décrivait son oeuvre comme de la "science d'aventures" ou quelque chose s'en approchant. Et c'est exactement ça : l'émerveillement nous est offert aussi bien par les inventions fofolles qui jalonnent le film que les aventures dans lesquelles celles-ci prennent part. Un temps où l'on pouvait nous faire rêver juste à partir machine ou d'une invention géniale, sans chercher à nous en mettre plein la vue avec un univers créé de toute part ou des effets spéciaux gargantuesques. Le Nautilus, le canon de Voyage autour de la Lune, tout ça quoi ! Ce film retranscrit très bien cet enchantement du gosse face aux merveilles d'une science inexplorée, source d'inconnus fantasmés.

Alors après, c'est peut-être un brin naïf et comme je le disais, pas très profond dans le traitement, mais je reste sur cette bonne impression.
Les films qui se permettent de parler aux rêveurs optimismes qui dorment en nous sont tellement rares qu'on ne peut que saluer l'initiative. Les sfx sont présents et forts jolis, mais ne sont pas là pour en mettre la vue, le but est ailleurs. Quand bien même l'ensemble est enrobé de la chape moralisatrice habituelle Disney - qui se réapproprie en même temps l'univers de Jules Vernes et des autres grands visionnaires de son temps de fort belle façon -, impossible de ne pas bouder mon plaisir face à cette fable moderne joliment troussée et pleine de bons sentiments. De plus, le réalisateur (Brad Bird, auteur des très sympathiques Les Indestructibles, toujours chez Disney et de Mission Impossible 4), y apporte une dynamique et un sens du rythme imparable. Les idées, tant visuelles que conceptuelles, foisonnent et on ne s'ennuie guère devant les 2h et des brouettes du film.
Le dernier acte est peut-être un peu faible et il est dommage que le fameux Tomorrowland ne soit pas plus montré que ça, hormis une ou deux scènes d'introduction excellentes et une dernière partie qui va droit à l'essentiel, mais encore une fois, je reste sur cette note positive. Hugh Laurie, en dictateur cynique est un peu caricatural et le charme de la jeune héroïne ne fait pas tout (même Georges Clooney m'a semblé un peu sous-exploité), mais le ton du film ne permettait pas non plus de traiter ces personnages sous toutes les coutures. C'est fonctionnel, mais ça marche plutôt bien. A condition de se laisser embarquer par le postulat de base et de visionner le film avec nos yeux d'enfant. Ce que j'ai fait avec grand plaisir, dois-je dire.

Bref, pas un coup de cœur, mais un très bon divertissement familial qui peut plaire à tous, sans chercher à nous retourner dans tous les sens. Juste un bon film de SF "gentil" et plein à craquer d'une belle candeur qui fait plaisir à voir en ces temps d'apocalypse cinématographique généralisé.
Dans son genre, j'ai beaucoup aimé !  Smile
Revenir en haut Aller en bas
 
[film] A La Poursuite de Demain (Tomorrowland) de Brad Bird
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A la poursuite de demain/Tomorrowland Athena
» A la poursuite de Demain (Tomorrowland)
» (BD + DVD) À la poursuite de demain (Tomorrowland)
» Tomorrowland "A la Poursuite de Demain" 20 mai 2015 : Walt Disney Studios
» A la poursuite de demain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La bibliothèque de l'Invisible :: Autres dimensions :: Films / Séries :: Science-Fiction / Anticipation-
Sauter vers: