La bibliothèque de l'Invisible

Si le monde réel manque parfois de magie, d'étoiles ou de frissons à votre goût, entre nos murs l'imaginaire et l'aventure ne seront jamais en reste.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Haut potentiel / surdoué / zèbre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sherryn
Adepte
Adepte
avatar

Messages : 2937
Date d'inscription : 03/09/2009
Age : 30
Localisation : Beh chez moi -^.^-

MessageSujet: Haut potentiel / surdoué / zèbre   Sam 27 Mai - 6:14

Je ne sais pas si c'est très approprié de parler de ça ici surtout après une longue absence de ma part ^^' mais en toute honnêteté je ne savais pas trop vers qui me tourner, j'ai besoin de parler mais de pas en dire trop pour le moment, et ce qui est en train de m'arriver me bouleverse énormément...

En résumé, à court terme tout a commencé il y a quelques mois, quand une amie ayant suivi des formations continues pour la détection des HP dans le canton de Vaud m'a signalé, dans une discussion banale, que j'étais forcément HP vu mes caractéristiques, assertion qu'elle a affirmé une seconde fois quand j'ai parlé de mon enfance un peu après. J'ai oublié ça presque aussitôt parce que pour moi c'était complètement improbable. Et puis j'ai commencé à jouer des jeux de société complexes, et un jour où j'étais réunie avec un groupe pour jouer à jeu appelé Scythe, je me suis aperçue que j'étais incapable de parler de stratégie avec les autres, et de fil en aiguille, suite aussi à quelques réflexions qu'on m'a faites me faisant comprendre que je faisais des trucs absolument pas normaux (associations d'idées improbables, avec des "détails insignifiants" apparemment, etc), j'ai compris qu'il y avait une réelle différence dans la nature de ma manière même de réfléchir, par rapport aux autres gens. C'était il y a environ un mois.

Soyons clairs, j'avais toujours su que j'étais différente. Souvent les gens ne m'aiment pas pour des raisons que je n'arrive pas vraiment à déterminer malgré mes efforts pour m'intégrer socialement ; il m'a fallu des dizaines d'années pour comprendre qu'apparemment ce que je raconte est chiant et pas intéressant, qu'à contrario j'ai de la peine à m'intéresser à des choses que les autres adorent et donc à avoir les mêmes sujets de discussion. J'ai toujours été très solitaire, avec peu voire pas d'amis. Donc quelque part je savais que j'étais quelqu'un de bizarre et pas tout à fait normal mais je pensais que c'était ma faute, que je faisais pas assez d'efforts pour m'intégrer. Aussi, on m'a globalement toujours fait des réflexions négatives sur ma stupidité, les gens partent souvent du principe que "je comprends rien", je suis souvent dans les nuages faut dire, et je suis lente, maladroite et étourdie, j'oublie et je perds sans arrêt des trucs, je renverse et je casse des objets, j'écoute ce qu'on me dit souvent que d'une oreille parce que je pense forcément à un autre truc en même temps, j'arrive pas à me concentrer sur un seul truc à la fois et je perds de l'information.

Mais suite à cette partie de Scythe, le doute s'est infiltré dans ma tête. Quand j'étais enfant, mes parents m'avaient forcé une fois à faire un test de QI (dont nous n'avons pas eu les résultats en raison d'un vice de forme), à l'époque ça m'avait horrifiée en fait, parce qu'on me traitait comme un animal bizarre, une anormalité. Plus tard, avec tous les soucis que j'ai eus (décrochage scolaire et professionnel, phobie sociale), il n'était plus question de surdouance évidemment. Quoi qu'il en soit, j'ai commencé à me renseigner et je suis tombée sur une liste des caractéristiques comportementales des HP. Alors j'ai eu un choc... c'était mon portrait. Je me pensais unique, bizarre, anormale, et il y avait mon portrait sur un site sur le haut potentiel. J'ai continué à creuser, j'ai lu des livres, je me reconnaissais de plus en plus.

J'ai pris rendez-vous chez un psychologue pour passer le WAIS-IV, le test de QI pour les adultes, dont j'aurai les résultats à la mi-juin. Honnêtement, jusqu'à avant-hier, je pensais encore que je me faisais des idées, que j'allais me prendre une claque monumentale, que j'avais "osé me croire surdouée" alors que je sais pertinemment que suis stupide. Seulement avant-hier, j'ai reçu les résultats du test Mensa auquel je m'étais inscrite il y a quelques semaines. En ouvrant l'enveloppe, je m'attendais à un résultat de l'ordre de 110, une intelligence moyenne haute, peut-être 115 si j'avais bien réussi ; je n'osais pas croire à un 120, qui me paraissait irréaliste ; et puis finalement non, je devais sûrement être trop sûre de moi, j'avais plus probablement 105, voire 100. J'ai ouvert l'enveloppe. J'avais réussi le test de Mensa avec un QI estimé à 131 et je recevais toute la documentation et la fiche d'inscription pour m'inscrire à l'association.

Alors oui, le test Mensa n'est pas complet, il n'explore qu'une seule facette de l'intelligence, pour être sûr il faut passer le WAIS-IV. Mais j'ai eu beau chercher, j'ai trouvé des témoignages de gens ayant raté le test Mensa et dont la douance a été par la suite démontrée par le WAIS-IV ; je n'ai pas trouvé de témoignage de gens ayant réussi le test Mensa et échoué au WAIS-IV. Par conséquent, même si je n'ai pas encore les résultats du WAIS-IV, si je suis lucide, je crois qu'il est fort improbable que le WAIS-IV dise autre chose.

Est-ce que je suis heureuse de découvrir ça ? Clairement non. Je ne sais pas si vous me comprendrez, mais ce test confirme une chose, c'est que je suis différente, et que malgré tous mes efforts pour être normale, je ne pourrai jamais l'être. Je pense qu'il faudra que je m'inscrive à des associations, que je rencontre d'autres HP, que je discute avec des gens normaux aussi, pour déterminer comment mener ma vie dans le futur, notamment dans mes relations avec les autres. Par ailleurs, la surefficience intellectuelle est accompagnée, et c'est logique quand on y pense, d'une surefficience sentimentale et émotionnelle et c'est cela qui provoque parfois d'énormes problèmes psychologiques chez les HP. Si je lis ma vie à la lueur de la surdouance, je crois que tout s'enchaîne très bien, que ce diagnostic, s'il est posé, expliquera vraiment beaucoup de choses ; mais ça me terrifie.

Par exemple, je ne sais pas si je pourrai en parler avec mon entourage. Vous savez sûrement qu'être différent est une source de rejet ; qu'être meilleur est davantage encore une source de rejet. Et surtout, si j'arrive en disant "Bonjour, je suis lente, maladroite, bizarre et souvent à côté de la plaque, soyez tolérants c'est parce que je suis surdouée", qui me croira ? Les préjugés et les mythes sur les HP sont fortement ancrés dans les croyances populaires ; pour les normo-pensants, les HP sont forcément des génies capables de résoudre des équations à 47 inconnues qui font des études universitaires brillantes et finissent cadres avec un très bon salaire. Ce n'est pas le cas. Les HP sont souvent fragiles, avec une faible estime d'eux-mêmes, conscients de beaucoup de choses mais surtout de leur anormalité et de leurs faiblesses ; en moyenne, leurs performances scolaires et professionnelles sont comparables aux normo-pensants. Honnêtement, je ne sais pas quoi faire de cette information.

Je me suis dit que si je pouvais en parler avec quelques personnes ce serait déjà un bon début. J'ai hésité entre anonymement sur internet, ou avec des amis pour commencer ; après je suis venue ici parce que certains ici me connaissent depuis longtemps mais pas "irl", ça pourrait bien me rassurer. Qu'est-ce que vous pensez de tout ça ? Et comment vous vous comporteriez avec quelqu'un s'il vous disait qu'il est HP ? Est-ce que votre attitude avec lui changerait ? Ce qui me fait le plus peur, c'est que si j'en parle, qu'on se mette à attendre de moi des performances que je ne peux pas offrir, sous prétexte que "je suis intelligente alors tout devrait être facile", et de recueillir des commentaires rabaissants pour "me remettre à la même hauteur que les autres"...
Revenir en haut Aller en bas
http://sherryn.net
Erestor
Adepte
Adepte
avatar

Messages : 2399
Date d'inscription : 30/01/2010
Age : 35
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Haut potentiel / surdoué / zèbre   Sam 27 Mai - 14:38

Ouf! C'est tout un texte!
Honnêtement, je crois que le mieux est d'en parler avec ton entourage puisque la discussion est toujours signe d'avancement dans un domaine. Que ce soit positif ou négatif, au moins tu seras fixé.

Toutefois, je comprend que cela puisse être difficile à faire et je crois que d'adapter ce même texte pour le faire lire à tes proches pourrait être un bon début. Parfois, lire un texte seul sans avoir la personne devant soit oblige à bien interpréter la chose.

Quoi qu'il en soit, il faut que tu sois prête à le faire et il ne faut pas que tu te sente brusquée.

La différence fait de nous un monde meilleur. Il est temps que le monde s'en rende compte...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lecture-evasion.com
Sandie
Initié
Initié
avatar

Messages : 1404
Date d'inscription : 02/09/2009

MessageSujet: Re: Haut potentiel / surdoué / zèbre   Sam 27 Mai - 15:23

Coucou Sherryn,
Je comprends tout à fait ta réaction et tes angoisses. Dans le cadre de mon boulot, j'ai du faire des formations sur la prise en charge d'enfants HP et sur leurs particularités. C'est tellement dommage qu'un diagnostique n'ait pas été posé quand tu étais enfant, cela t'aurait sans doute facilité les choses, au moins ton entourage (et dans le lot je compte les enseignants) auraient pu comprendre ta différence, l'accepter en t'aidant à te comprendre toi même et à t'intégrer. La phobie scolaire est fréquente chez les enfants HP non diagnostiqués. En effet, pour la plupart des gens être surdoué c'est juste être très intelligent et être capable de tout. Ils ignorent les effets d'une extrême sensibilité, la vision différente des choses et les intérêts décalés. Très souvent, les enfants (ou adultes) HP sont catégorisés "bizarres", "différents". Un peu comme les autistes Asperger avec lesquels ils ont beaucoup de points communs.
En parler autour de toi (en tous cas avec tes proches), pourrait sans doute les aider à te cerner et à comprendre ton parcours. Il faut faire attention toutefois aux personnes avec lesquelles tu en discutes, il est possible en effet que cela crée de la jalousie ou de la méfiance (ils pourraient prendre cela pour de l'orgueil, ne se focalisant que sur l'aspect intelligence des HP).
L'idée de partager cela avec des membres d'associations HP est excellente, les gens te comprendront et cela doit être particulièrement agréable d'échanger avec des personnes qui vivent la même chose que toi.
Je te souhaite en tous cas du courage pour ces démarches, et je suis bien contente que tu aies décidé de nous en parler. Ne regrette pas d'être ce que tu es! Tu es exceptionnelle et tant pis pour les gens que cela pourra déranger!
Revenir en haut Aller en bas
scifi
Gardienne
Gardienne
avatar

Messages : 8340
Date d'inscription : 31/08/2009

MessageSujet: Re: Haut potentiel / surdoué / zèbre   Dim 28 Mai - 11:13

C'est fou ce que ton texte me parle Sherryn. Je ne sais pas si je suis HP moi-même et honnêtement j'en doute. Mais en tout cas, je me reconnais dans bon nombre des détails que tu cites dans ton message. Notamment dans cette différence personnelle que l'on ressent face aux autres.

Du plus loin que je m'en souvienne, j'ai toujours été cette petite fille qui savait lire avant même d'entrer en maternelle, cette sœur bizarre qui préférait passer des heures dans ses livres plutôt que de jouer à la poupée ou au vélo, cette cousine à part qui parle comme un dictionnaire et qui se donne des airs en ne parlant pas comme tout le monde, cette copine de classe à qui l'on demande de l'aide pour les devoirs mais avec qui personne ne veut jouer parce que "non, toi tu lis les questions ou tu fais le jocker parce que tu gagnes tout le temps c'est nul", cette fille qui s'intéresse à des trucs complètement bizarres ou inutiles et qui ne connaît pas le dernier tube à la mode ou qui sont les stars du télé-réalité du moment, et j'en passe...

Je n'étais pas seule, je m'intégrais et m'intègre toujours assez facilement. Mais je me suis rendue compte avec les années, que c'est parce que je fais l'effort conscient de me mettre au niveau des gens avec qui j'interagis. Ca a l'air incroyablement arrogant de le dire comme ça parce que ça donne l'impression que je me crois meilleure qu'eux, alors que ce n'est pas du tout le cas. Simplement, j'ai constaté très tôt qu'ils s'intéressent peu, voire absolument pas à ce qui moi m'intéresse. Quand vous êtes dix dans un groupe devant un cinéma et qu'il y en a neuf qui veulent regarder une romance avec de l'action et un seul qui voudrait voir le dernier SDA en VO sous-titrée, autant vous dire que c'est soit vous allez voir le premier avec eux, soit vous regardez le deuxième tout seul.

Du coup, je suis devenue très douée pour me fondre dans le décor. Je m'en suis accommodée pendant très longtemps mais cela signifie qu'on s'ennuie souvent beaucoup même si on n'en montre rien. Cela n'encourage pas non plus la vie sociale en elle-même, parce que c'est excessivement difficile de rencontrer des personnes avec qui partager et échanger est stimulant et enrichissant, plutôt que forcé et fastidieux.
Avec le temps, j'avoue que ça m'agace de plus en plus que l'effort doive presque toujours venir de moi.

Et quand vous êtes bon juge des caractères parce que sans fausse modestie, je le suis devenue pour pouvoir m'intégrer, vous avez conscience de choses sur les gens qu'eux-mêmes ont tendance à se dissimuler et n'apprécient pas de s'entendre dire, même quand c'est à leur demande.
J'ai souvent l'impression d'être une hypocryte, parce que je ne dis pas ce que je pense, que ce soit pour ne pas froisser les sensibilités, ou par diplomatie ou pour éviter les conflits.

Internet et les forums ont été pour moi une bénédiction. A quelques rares, très rares exceptions autour de moi, c'est le seul endroit où j'ai l'impression d'être comprise et où je peux être moi-même. Ce qui, quand on y réfléchit est plutôt triste comme constat, mais guère étonnant au final.

Alors si je devais répondre à tes questions :

Sherryn a écrit:
Qu'est-ce que vous pensez de tout ça ?

Qu'il y a beaucoup de vulnérabilité derrière tout ça et qu'il a du te falloir beaucoup de courage pour nous parler ici. Que je ne vais pas avoir la prétention de te dire que je te comprends parfaitement parce qu'un parcours personnel n'est jamais semblable à un autre mais que vraiment tes paroles font résonner des échos qui me sont intimement familiers. Du coup, même si ce n'est quelque chose à ne souhaiter à personne, je me sens presque coupable de me sentir un peu moins seule après t'avoir lue.

Sheryn a écrit:
Et comment vous vous comporteriez avec quelqu'un s'il vous disait qu'il est HP ? Est-ce que votre attitude avec lui changerait ?
Je l'encouragerais à me parler s'il en a envie et je l'écouterais.
Mon attitude ? Non, j'aime à penser que non. Mais ça me permettrait peut-être de mieux comprendre cette personne.

En tout cas, sache que je t'ai toujours appréciée comme tu étais, ou comme j'ai pu te percevoir à travers les échanges que nous avons pu avoir. Je suis personnellement très touchée que tu nous fasses suffisamment confiance pour nous venir en parler avec nous ici.
J'espère que nos réponses auront pu t'aider, te rassurer un peu.

_________________

Bienvenue à la Bibliothèque de l'Invisible Invité.



Pensez à lire le règlement



Merci de passer par la case présentation
Oui, même les fées jouent au Monopoly



Prière de bannir le langage sms les muses du forum n'apprécient pas



Que règnent l'entente et la bonne humeur
Revenir en haut Aller en bas
http://labiblioinvisible.forumsactifs.net
Sherryn
Adepte
Adepte
avatar

Messages : 2937
Date d'inscription : 03/09/2009
Age : 30
Localisation : Beh chez moi -^.^-

MessageSujet: Re: Haut potentiel / surdoué / zèbre   Dim 4 Juin - 12:17

Salut à tous, je vous remercie vraiment beaucoup pour vos réponses, vous êtes chous et oui, ça m'a vraiment fait du bien I love you

J'ai passé l'anamnèse avec la psy mercredi passé et j'aurai le test cette semaine. Je dois avouer que j'ai trouvé l'anamnèse assez basique, ponctuée de "oui c'est exactement ça", et pas très différente de ce que j'ai trouvé dans les livres au final. Mais est-ce étonnant ? En tout cas je crois que j'ai été honnête sur tout donc ça ne devrait pas fausser les résultats.

Je pense que je vais effectivement mettre mes proches au courant, en tout cas ma mère et mon frère, je pense que les petites rumeurs feront le reste. Et j'en parlerai aussi à mes amis les plus proches, et observer leurs réactions. Pour le reste du monde, c'est probable que je ne dise rien, à cause des raisons que tu as évoquées Sandie et que j'ai retrouvées ailleurs aussi, mais cela me chagrine de penser que je devrai vivre en cachant une partie de moi. J'ai toujours été très honnête dans ma façon d'être, c'était une façon un peu de me protéger des réactions induites par mes habitudes bizarres, de les dire clairement et d'en rire comme si ce n'était pas dérangeant. Maintenant je ne sais pas, mais je pense que je vais agir prudemment et peut-être élargir le champ de "personnes au courant" quand je me sentirai prête, si cela vient petit à petit.

J'essaie de me préparer mentalement à un diagnostic positif mais si c'est le cas, je pense que ça restera un coup de massue pour moi. La psy avait plutôt l'air de craindre ma réaction en cas de diagnostic négatif (cela a dû lui arriver souvent), mais honnêtement je n'avais jamais pensé être HP avant et je n'ai aucun désir de l'être. A mon sens il n'y a vraiment aucun avantage particulier :-/. Et j'étais tellement sûre d'être dans la moyenne à ce niveau-là que c'est un vrai choc de découvrir que ce n'est pas le cas.

Et oui je n'ai pas pu être diagnostiquée enfant mais je ne sais pas si cela aurait changé grand chose chose au fond, les difficultés que j'ai eues sur le point relationnel aurait existé quand même puisque j'aurais eu le même caractère, peut-être même que ça aurait été pire, je ne sais pas. Mais je n'ai pas forcément de regrets sur le passé, je dois avouer, j'ai toujours pensé qu'il n'était jamais trop tard pour construire son avenir et cela restera le cas. Même s'il y a certains passages de vie un peu difficiles.

C'est vrai que découvrir cela sur moi va faire que je ne regarderai plus jamais mes souvenirs d'enfance et d'adolescence de la même manière, et pour le futur ce ne sera plus pareil non plus. Cela va changer beaucoup de choses dans mon point de vue sur moi même mais je commence à absorber le choc du résultat de Mensa et ce sera probablement pareil avec le WAIS. Mais il reste beaucoup de travail sur le plan personnel, et je ne sais pas quoi penser du fait que le point de vue de ma famille et mes amis sur moi va changer aussi. Ce sera probablement en mieux mais ça m'effraie quand même.

Et puis on parle beaucoup des enfants HP à l'heure d'aujourd'hui (ce n'était pas le cas il y a 20-30 ans)  mais il y a toujours très peu de littératures sur les adultes HP. J'ai pris les quelques livres que j'ai pu trouver.

Scifigirl a écrit:
Mais je me suis rendue compte avec les années, que c'est parce que je fais l'effort conscient de me mettre au niveau des gens avec qui j'interagis. Ca a l'air incroyablement arrogant de le dire comme ça parce que ça donne l'impression que je me crois meilleure qu'eux, alors que ce n'est pas du tout le cas. Simplement, j'ai constaté très tôt qu'ils s'intéressent peu, voire absolument pas à ce qui moi m'intéresse. Quand vous êtes dix dans un groupe devant un cinéma et qu'il y en a neuf qui veulent regarder une romance avec de l'action et un seul qui voudrait voir le dernier SDA en VO sous-titrée, autant vous dire que c'est soit vous allez voir le premier avec eux, soit vous regardez le deuxième tout seul.

C'est exactement ce que je fais aussi. Aujourd'hui je m'intègre très bien dans les groupes, mais c'est parce que j'ai appris quel est l'éventail de sujets de conversation que j'ai le droit d'aborder, de quelle manière réagir à telle phrase de l'interlocuteur, sur quelle intonation et avec quelle gestuelle, etc etc etc. Quand j'étais enfant/ado je n'y arrivais pas, et quand j'ai été face à des dilemmes dans le genre de ce que tu cites dans la dernière phrase que j'ai mise en citation, j'ai très tôt choisi que j'irais "regarder le deuxième tout seul", c'est pour ça que j'étais très solitaire avant. Maintenant j'ai appris, notamment grâce à internet, à trouver des gens qui ont les mêmes centres d'intérêt que moi, c'est plus facile. Mais oui, je connais ce sentiment de jouer un rôle en permanence dans les interactions sociales, à cause du fait que c'est impossible d'être soi ET d'être accepté par les autres.
Revenir en haut Aller en bas
http://sherryn.net
Sandie
Initié
Initié
avatar

Messages : 1404
Date d'inscription : 02/09/2009

MessageSujet: Re: Haut potentiel / surdoué / zèbre   Dim 4 Juin - 15:01

Je ne sais pas si tu as lu des livres d'Hugo Horiot, il s'agit d'un asperger HP qui se qualifie lui-même "d'imposteur", tellement il a du adapter son comportement aux autres pour s'intégrer, il a sans cesse l'impression de jouer un rôle. Ses biographies sont assez intéressantes!
Revenir en haut Aller en bas
lanfear
Archimage
Archimage
avatar

Messages : 4896
Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 41

MessageSujet: Re: Haut potentiel / surdoué / zèbre   Dim 11 Juin - 14:21

Je viens de lire ton message et je dois dire que je suis vraiment émue ! Dur d'imaginer ce qu'on peut ressentir à ta place... Mais tout comme Erestor l'a dit vive la différence, les mots sont trop faibles pour exprimer ce genre de chose.
Revenir en haut Aller en bas
Rincevent
Apprenti
Apprenti
avatar

Messages : 204
Date d'inscription : 26/01/2015
Age : 39
Localisation : Drôme

MessageSujet: Re: Haut potentiel / surdoué / zèbre   Jeu 15 Juin - 19:29

Pas simple comme truc à gérer. Neutral

J'ai été catalogué en tant que "Zèbre à Carreaux" par une psychologue quand j'avais 14 ans. Allez savoir pourquoi...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vinyls-collection.com/details-collectionneur.php?pseu
scifi
Gardienne
Gardienne
avatar

Messages : 8340
Date d'inscription : 31/08/2009

MessageSujet: Re: Haut potentiel / surdoué / zèbre   Ven 16 Juin - 9:31

Elle entendait quoi par là ? (si ce n'est pas trop indiscret bien sûr)

_________________

Bienvenue à la Bibliothèque de l'Invisible Invité.



Pensez à lire le règlement



Merci de passer par la case présentation
Oui, même les fées jouent au Monopoly



Prière de bannir le langage sms les muses du forum n'apprécient pas



Que règnent l'entente et la bonne humeur
Revenir en haut Aller en bas
http://labiblioinvisible.forumsactifs.net
Rincevent
Apprenti
Apprenti
avatar

Messages : 204
Date d'inscription : 26/01/2015
Age : 39
Localisation : Drôme

MessageSujet: Re: Haut potentiel / surdoué / zèbre   Sam 17 Juin - 6:39

Si mes souvenirs sont bons, cela correspond aux personnes ayant un QI élevé mais cherchant à se rabaisser en permanence pour se faire accepter (se mêler aux zèbres à rayures).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vinyls-collection.com/details-collectionneur.php?pseu
scifi
Gardienne
Gardienne
avatar

Messages : 8340
Date d'inscription : 31/08/2009

MessageSujet: Re: Haut potentiel / surdoué / zèbre   Sam 17 Juin - 10:41

Oh. Merci pour l'explication. Ca ne doit pas être simple à gérer non plus comme situation...

_________________

Bienvenue à la Bibliothèque de l'Invisible Invité.



Pensez à lire le règlement



Merci de passer par la case présentation
Oui, même les fées jouent au Monopoly



Prière de bannir le langage sms les muses du forum n'apprécient pas



Que règnent l'entente et la bonne humeur
Revenir en haut Aller en bas
http://labiblioinvisible.forumsactifs.net
Rincevent
Apprenti
Apprenti
avatar

Messages : 204
Date d'inscription : 26/01/2015
Age : 39
Localisation : Drôme

MessageSujet: Re: Haut potentiel / surdoué / zèbre   Sam 17 Juin - 19:58

Je fais avec... Je gère au mieux mais ai du mal à m'empêcher de dire ce que je pense à ceux et celles qui, de mon point de vue, font de grosses erreurs et jouer au prof. Mais pour mieux résumer ce que c'est:



Revenir en haut Aller en bas
http://www.vinyls-collection.com/details-collectionneur.php?pseu
Sherryn
Adepte
Adepte
avatar

Messages : 2937
Date d'inscription : 03/09/2009
Age : 30
Localisation : Beh chez moi -^.^-

MessageSujet: Re: Haut potentiel / surdoué / zèbre   Mar 20 Juin - 7:49

Rincevent a écrit:
Si mes souvenirs sont bons, cela correspond aux personnes ayant un QI élevé mais cherchant à se rabaisser en permanence pour se faire accepter (se mêler aux zèbres à rayures).

Est-ce que ce n'est pas justement un comportement commun à la plupart des zèbres, et LA raison pour lequel beaucoup d'entre nous passent inaperçus si longtemps ??
Revenir en haut Aller en bas
http://sherryn.net
Rincevent
Apprenti
Apprenti
avatar

Messages : 204
Date d'inscription : 26/01/2015
Age : 39
Localisation : Drôme

MessageSujet: Re: Haut potentiel / surdoué / zèbre   Mer 21 Juin - 4:40

C'est très possible en effet.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vinyls-collection.com/details-collectionneur.php?pseu
Sherryn
Adepte
Adepte
avatar

Messages : 2937
Date d'inscription : 03/09/2009
Age : 30
Localisation : Beh chez moi -^.^-

MessageSujet: Re: Haut potentiel / surdoué / zèbre   Mer 21 Juin - 13:26

En relisant mieux ta phrase, je me rends compte qu'en fait ta psy a juste déplacé l'analogie. ^^'

Normalement on parle de zèbre pour les HP qui essaient de s'intégrer parmi les chevaux.
Parler de zèbre à carreaux pour un HP qui essaie de s'intégrer parmi les zèbres, c'est la première fois que je l'entends XD
Revenir en haut Aller en bas
http://sherryn.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Haut potentiel / surdoué / zèbre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Haut potentiel / surdoué / zèbre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les surdoués ou personnes à hauts potentiels
» [AIDE] haut parleur s'active par défaut en émission/réception...
» [REQUETE][RESOLU] Mode Haut-parleur main-libre ou mode normal grâce au proximity sensor
» haut elfe vs nains 1000pts
» Visage de femme 3/4 vers le haut :p

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La bibliothèque de l'Invisible :: Conseil des sages :: Discussions thématiques / Débats-
Sauter vers: