La bibliothèque de l'Invisible

Si le monde réel manque parfois de magie, d'étoiles ou de frissons à votre goût, entre nos murs l'imaginaire et l'aventure ne seront jamais en reste.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La fin idéale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
scifi
Gardienne
Gardienne
avatar

Messages : 8333
Date d'inscription : 31/08/2009

MessageSujet: La fin idéale   Mer 14 Oct - 10:08

Qu'espérez-vous trouver en arrivant aux dernières pages d'un oneshot ou d'un cycle ? Happy ending ? Fin tragique ? Fin ouverte ?

_________________

Bienvenue à la Bibliothèque de l'Invisible Invité.



Pensez à lire le règlement



Merci de passer par la case présentation
Oui, même les fées jouent au Monopoly



Prière de bannir le langage sms les muses du forum n'apprécient pas



Que règnent l'entente et la bonne humeur
Revenir en haut Aller en bas
http://labiblioinvisible.forumsactifs.net
Sherryn
Adepte
Adepte
avatar

Messages : 2936
Date d'inscription : 03/09/2009
Age : 30
Localisation : Beh chez moi -^.^-

MessageSujet: Re: La fin idéale   Mer 14 Oct - 10:22

Une fin cohérente et qui ne soit surtout pas ouverte.
Je me fiche qu'elle soit heureuse ou tragique tant qu'elle est surprenante et logique à la fois. Mais le plus important pour moi c'est qu'elle ressemble vraiment à une fin.
Revenir en haut Aller en bas
http://sherryn.net
lanfear
Archimage
Archimage
avatar

Messages : 4896
Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 41

MessageSujet: Re: La fin idéale   Jeu 15 Oct - 8:54

Aprés tout je n'ai pas de fin idéale ! Si elle est ouverte c'est frustrant mais dans certains livre cela ne m'a pas déplu. Sinon je préfère les fins heureuses ! Quand j'aime les personnages je souhaite de tout mon coeur que tout termine bien pour eux !
Revenir en haut Aller en bas
nadege
Novice
Novice
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 06/10/2009
Age : 35
Localisation : Nantes

MessageSujet: Re: La fin idéale   Jeu 15 Oct - 16:11

En ce qui me concerne je n'aime pas les fins ouvertes, pour moi il faut une fin FIN, je n'aime pas rester en plan a la fin d'un livre et me poser des questions encore une fois le livre fermé Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
http://askya05.skyrock.com/
Alanah
Adepte
Adepte
avatar

Messages : 2726
Date d'inscription : 28/09/2009
Age : 28
Localisation : Pas très loin de mon pc ou d'un livre...

MessageSujet: Re: La fin idéale   Jeu 15 Oct - 16:33

moi j'aime bien avoir une vraie fin, pas une fin ouverte (à moins d'etre sûre qu'il y ait une suite après). Je préfère aussi quand les fins sont heureuses... surtout pour les personnages que j'aime bien... Il faut qu'elle soit logique aussi et pas que ça se finisse rapidement, sans qu'on comprenne véritablement ce qui s'est passé.
Revenir en haut Aller en bas
http://accrocdeslivres.blogspot.fr/
scifi
Gardienne
Gardienne
avatar

Messages : 8333
Date d'inscription : 31/08/2009

MessageSujet: Re: La fin idéale   Ven 16 Oct - 14:47

J'aime bien les fins surprenantes, celles qu'on ne voit pas venir. Après, c'est sûr que les fins heureuses, c'est tout de même ce que je préfère, mais pas à n'importe quel prix. Il faut que la conclusion soit amenée de manière cohérente, et que l'auteur ait donné des explications satisfaisantes à tous les fils et mystères de l'intrigue. Les fins ouvertes... bof quoi. Ca fait jouer l'imagination, soit, mais bonjour la frustration^^

_________________

Bienvenue à la Bibliothèque de l'Invisible Invité.



Pensez à lire le règlement



Merci de passer par la case présentation
Oui, même les fées jouent au Monopoly



Prière de bannir le langage sms les muses du forum n'apprécient pas



Que règnent l'entente et la bonne humeur
Revenir en haut Aller en bas
http://labiblioinvisible.forumsactifs.net
Anaëlle
Sourcelier
Sourcelier
avatar

Messages : 6155
Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 39

MessageSujet: Re: La fin idéale   Ven 16 Oct - 15:28

Un peu comme toi Scifi, moi, j'aime bien être surprise, enchantée par une fin. Après, qu'elles soit heureuse ou malheureuse, peu importe, si elle est cohérente, c'est déjà bien, même si parfois il y a des histoires qu'on aimerait vraiment voir bien finir...
Les fins ouverte, j'ai vraiment du mal... J'aime que tout soit éclairci et ne pas rester sur ma faim. Wink
Je préfère aussi que l'auteur sache s'arrêter, je veux dire que parfois, ça ne fini pas d'en finir, et même encore après la fin, d'épilogue en épilogue... ça devient interminable... No
Même si ce n'est pas forcément le plus important dans un livre, la fin est quand même ce qui nous reste dans la bouche, une bonne fin nous laisse vraiment une sensation très agréable au moment de tourner la dernière page! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://l-imaginarium.forumactif.org/index.htm
Steve
Initié
Initié
avatar

Messages : 1810
Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 35
Localisation : Briançon

MessageSujet: Re: La fin idéale   Dim 18 Oct - 6:04

Pour moi, la fin idéale est celle qui ne prend pas le lecteur pour un con.
Qu'elle soit heureuse ou non, ouverte ou pas, longue ou brève, pour moi l'important c'est cette impression de finalité, où l'on se dit que ça ne pouvait pas se terminer autrement. Je déteste les fins baclées et je suis moyennement fan des happy-end qu'on voit venir à 10 kilomètres. J'aime être surpris, mais surtout ressentir dans mes tripes que tout a été dit et qu'on ne pourrait rien ajouter de plus.
J'aime la sensation d'être arrivé au terme d'une aventure et de contentement, quand je ferme le bouquin en me disant que l'univers crée est toujours là quelque part, avec un début et une fin. Quelque chose de cohérent, effectivement.

Mais surtout, je n'aime pas être pris pour un con, avec des explications sorties de nulle part qui ne vont pas avec le reste du bouquin. Ou un truc vite expedié où on sent que l'auteur avait envie d'en terminer le plus vite possible pour aller boire son café...
Heureusement, venant d'auteurs que j'aime, je n'ai rarement été déçu de ce point-là (hormis Feist peut-être, qui devrait venir faire un tour sur ce topic pour apprendre comment on fait ).
Revenir en haut Aller en bas
Sherryn
Adepte
Adepte
avatar

Messages : 2936
Date d'inscription : 03/09/2009
Age : 30
Localisation : Beh chez moi -^.^-

MessageSujet: Re: La fin idéale   Dim 18 Oct - 6:15

Steve a écrit:
Pour moi, la fin idéale est celle qui ne prend pas le lecteur pour un con.
Qu'elle soit heureuse ou non, ouverte ou pas, longue ou brève, pour moi l'important c'est cette impression de finalité, où l'on se dit que ça ne pouvait pas se terminer autrement. Je déteste les fins baclées et je suis moyennement fan des happy-end qu'on voit venir à 10 kilomètres. J'aime être surpris, mais surtout ressentir dans mes tripes que tout a été dit et qu'on ne pourrait rien ajouter de plus.
J'aime la sensation d'être arrivé au terme d'une aventure et de contentement, quand je ferme le bouquin en me disant que l'univers crée est toujours là quelque part, avec un début et une fin. Quelque chose de cohérent, effectivement.

Mais surtout, je n'aime pas être pris pour un con, avec des explications sorties de nulle part qui ne vont pas avec le reste du bouquin. Ou un truc vite expedié où on sent que l'auteur avait envie d'en terminer le plus vite possible pour aller boire son café...
Heureusement, venant d'auteurs que j'aime, je n'ai rarement été déçu de ce point-là (hormis Feist peut-être, qui devrait venir faire un tour sur ce topic pour apprendre comment on fait ).

Il me semble qu'on ne peut pas avoir d'impression de finalité avec une fin ouverte...
Enfin ça existe peut être, mais j'ai vraiment pas d'exemple en tête... scratch
Revenir en haut Aller en bas
http://sherryn.net
lanfear
Archimage
Archimage
avatar

Messages : 4896
Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 41

MessageSujet: Re: La fin idéale   Dim 18 Oct - 6:28

La dernière fin ouverte que j'ai lu et qui ne m'a pas déçue est celle du cycle de Morgane de CJ Cherryh, je n'ai pas eu l'impression de frustration liée à ce genre de conclusion. Et àprés tout c'était logique de terminer comme ça !
Revenir en haut Aller en bas
Steve
Initié
Initié
avatar

Messages : 1810
Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 35
Localisation : Briançon

MessageSujet: Re: La fin idéale   Dim 18 Oct - 6:29

Bah si, pour moi une fin peut être définitive et ouverte à la fois !
Ce n'est pas parce qu'on nous dit pas le héros va mourir atrocément dans les minutes qui suivent que l'on ne s'en doute pas. Ce n'est pas parce que le pays est au bord de la guerre civile et que l'auteur ne nous dit pas dans les dernières lignes que "ça y est c'est parti" qu'on ne l'imagine pas.
Pour moi, une fin ouverte peut être une excellente manière de boucler un intrigue sans nous tenir la main jusqu'à un point final trop explicite. Parfois, le sous-entendu (comme le chuchotement dans une discussion au lieu de la parole normale) est préférable à une explication trop lourde ou trop appuyée...
Et une fin peut être ouverte sans qu'il soit difficile de prévoir la suite des évènements. Mais là, c'est à l'auteur d'être suffisamment talentueux pour nous amener là où il veut sans forcément nous y accompagner par les mots Wink

En ce qui me concerne donc (normal lol), il n'y a pas de contradiction dans mes propos.
Revenir en haut Aller en bas
Sherryn
Adepte
Adepte
avatar

Messages : 2936
Date d'inscription : 03/09/2009
Age : 30
Localisation : Beh chez moi -^.^-

MessageSujet: Re: La fin idéale   Dim 18 Oct - 6:46

Je ne connais pas CJ Cherryh du coup ça ne me parle pas, j'ai toujours beaucoup de mal à me l'imaginer. Mais si vous le dites, c'est sûrement vrai (n'empêche, j'aimerais bien voir à quoi ça peut ressembler...)

Déjà, qu'est-ce que vous appelez une "fin ouverte" ? Si ça se trouve on n'a juste pas la même notion du terme

Tu as des exemples, Steve ?
Revenir en haut Aller en bas
http://sherryn.net
scifi
Gardienne
Gardienne
avatar

Messages : 8333
Date d'inscription : 31/08/2009

MessageSujet: Re: La fin idéale   Dim 18 Oct - 8:34

C'est vrai que ce n'est pas évident à définir. Une fin ouverte pour moi, c'est lorsque le livre se termine et qu'on ne sait pas si le protagoniste va arriver au bout de la tâche ou de la mission qu'il s'était fixé. C'est le genre de livre où le voyage et la progression que ce soit au sens géographique ou psychologique du terme sont plus significatifs que la conclusion en elle-même. Les deux exemples que je pourrais citer pour ma part sont "Le cycle de Morgane" de CJ Cherryh et un autre cycle cité dans sur le fo'. (ceux qui regarderont ce spoiler, c'est à vos risques et périls, car je ne vois aucun moyen de le décrire sans vous mettre la puce à l'oreille, désolée^^)
Spoiler:
 
Vu l'ampleur de la tâche à accomplir dans ces deux cycles, ce serait presque se moquer du lecteur de laisser présager une fin heureuse. La fin ouverte est très frustrante, mais elle permet de refermer le dernier tome ou la dernière page sans qu'on soit déçu par une pirouette scénaristique invraisemblable supposée sauver la situation. Ca allume une petite lueur d'espoir également. On ne sait pas ce qu'il va advenir des personnages, mais la bride est lâchée à l'imagination et surtout, à ces deux petits mots : "et si".

_________________

Bienvenue à la Bibliothèque de l'Invisible Invité.



Pensez à lire le règlement



Merci de passer par la case présentation
Oui, même les fées jouent au Monopoly



Prière de bannir le langage sms les muses du forum n'apprécient pas



Que règnent l'entente et la bonne humeur
Revenir en haut Aller en bas
http://labiblioinvisible.forumsactifs.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fin idéale   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fin idéale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La bibliothèque de l'Invisible :: Conseil des sages :: Discussions thématiques / Débats-
Sauter vers: