La bibliothèque de l'Invisible

Si le monde réel manque parfois de magie, d'étoiles ou de frissons à votre goût, entre nos murs l'imaginaire et l'aventure ne seront jamais en reste.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 King Stephen - La tour sombre - La tour sombre T7

Aller en bas 

vous avez aimé
un peu
0%
 0% [ 0 ]
beaucoup
33%
 33% [ 1 ]
coup de cœur
67%
 67% [ 2 ]
pas du tout
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 3
 

AuteurMessage
Anaëlle
Sourcelier
Sourcelier
avatar

Messages : 6155
Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 40

MessageSujet: King Stephen - La tour sombre - La tour sombre T7   Mar 11 Mai - 15:57




"La tour sombre"

La tour sombre T7


De King Stephen




Présentation de l'éditeur:
Les retrouvailles du ka-tet de Dix-Neuf auront été de courte durée, car les pistoleros doivent à nouveau se séparer pour accomplir les deux tâches dont dépend le sort de la Tour Sombre : mettre fin à l'ignoble labeur des Briseurs détruisant les Rayons, et sauver l'écrivain Stephen King d'une mort programmée qui les condamnerait inéluctablement. Et ce n'est là qu'un prélude à l'affrontement avec Mordred - monstre hybride enfanté par Mia/Susannah -, le dernier héritier de la lignée d'Eld, mais aussi du Roi Cramoisi... Lequel n'a pas dit son dernier mot. Pour Roland de Gilead, la Tour est à ce prix... un prix qu'il devra payer de tout son être, pour la survie de tous les mondes.



Mon avis:
Malgré un léger ennui passager au moment de l’arriver de nos protagonistes à Tonnefoudre, j’ai encore prit beaucoup de plaisir avec ce dernier tome.


Spoiler:
 

Il y a vraiment des choses que Stephen King raconte comme peu d’auteurs savent le faire, un petit passage pour illustrer mes propos… (je précise que je met le spolier pour ne pas trop alourdir le message et aussi éventuellement pour ceux qui souhaiteraient  ne rien découvrir avant leur lecture, mais le passage qui suit ne dévoile absolument rien de l’intrigue, vous pouvez y aller Wink ) :

Spoiler:
 

Bon sang ! Je suis sûre que certains ont vomi en lisant ça ! C’est horriblement réaliste et presque visuel ! Stephen King raconte ce genre de scène « anodine » avec une telle précision, une telle jubilation, qu’il parvient à nous donner la nausée rien qu’avec ses mots, c’est incroyable !

Pour en venir à la fin de cette fabuleuse saga, j’ai l’impression que dans les 3 derniers tomes, Stephen King s’est comme précipité vers la fin de son histoire. Pas que ce soit bâclé, non, loin de là, mais j’y ai ressenti de l’urgence, comme s’il avait eu peur de disparaitre avant d’avoir réussi à achever son œuvre. A atteindre La Tour Sombre (chose dont il parle d’ailleurs dans le « journal de l’écrivain », à la fin du « Chant de Susannah »).
Il dévie souvent de son but, comme si, en se laissant emporter dans ces histoires parallèles un peu à l’écart du chemin vers La Tour, il se sentait plus en sécurité.
J’ai la sensation qu’il manque des morceaux de son récit, qu’il aurait dû nous compter encore mille et un périples sur la quête de La Tour.
On dirait presque que la fin de l’histoire arrive trop vite, que la route vers La Tour était trop facile, trop rapide. Comme s’il avait ressenti un besoin urgent de clore son œuvre (peut-être est-ce aussi dû à la pression qu’a dû engendrer l’attente des fans… A moins que ce soit sa peur du Roi Cramoisi… Razz).
Il me semble d’ailleurs que les 3 derniers tomes ont été écrits très rapidement par rapport au reste du récit.

Peut-être est-ce la raison pour laquelle Stephen King compte bientôt nous conter les aventures du jeune Roland…
J’espère que ce sera le cas, j’attends ça avec impatience ! (Encore ! Encore ! Encore !! Very Happy)

C’est fou d’arriver à la fin d’une histoire aussi longue et d’avoir la sensation de n’avoir lu qu’une part infime de la vie de ce Pistolero et de sa quête de La Tour Sombre !

En tout cas voilà, après tant de plaisirs reçu dans ces pages, on arrive enfin au terme de cette histoire si hors du commun. Avec satisfaction d’abord, et puis, avec un peu de tristesse aussi, celle de quitter ce monde, son univers et ces personnages que l’on a côtoyé si longtemps.
Ça n’a pas du être facile pour l’auteur non plus de décider du moment propice pour clore l’histoire.


Pour la fin en elle-même,
Spoiler:
 

Bref, une longue et fabuleuse histoire, à lire (et à relire) absolument !  I love you  I love you  I love you  I love you


Dernière édition par Anaëlle le Dim 7 Déc - 20:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://l-imaginarium.forumactif.org/index.htm
scifi
Gardienne
Gardienne
avatar

Messages : 8475
Date d'inscription : 31/08/2009

MessageSujet: Re: King Stephen - La tour sombre - La tour sombre T7   Mer 12 Mai - 16:43

Je devais avoir une tête d'hallucinée quand j'ai enfin pu mettre la main sur ce dernier tome à l'époque. Je l'ai quand même attendu près d'une dizaine d'année.
J'en garde l'impression que me laisse les cycles que j'ai adorés, ceux avec qui j'avais l'impression d'avancer, rire, pleurer, respirer, vivre et mourir avec les personnages, une impression à la fois d'achèvement et de vide. Achèvement parce que ça a vraiment été tout un voyage de parcourir le Rayon en compagnie du Ka-tet. Vide parce que la dernière page tournée, le livre refermé, il m'a fallu laisser des personnages à qui je m'étais énormément attachés. Evidemment, on peut toujours relire - et je ne m'en prive pas - mais passée la dernière ligne, l'après est laissé à notre seule imagination.
C'est un tome très intense. Je crois que j'ai du en lire la majeure partie en apnée, comme pour le tome précédent, craignant que le pire finisse par arriver.
Spoiler:
 

Le fait que l'auteur apparaisse en personne dans son propre livre ne m'a pas gêné, au contraire. Tout comme Anaëlle, je trouve que ça renforce le réalisme de l'ensemble. Quand j'y pense, le procédé me donne le vertige, avec ce petit "et si" qui me trotte dans la tête.
Et la fin...
J'avais une peur affreuse d'être déçue, que SK tombe dans la facilité ou la banalité. Et finalement, je la trouve parfaite comme elle est. Je crois que rien d'autre n'aurait pu me satisfaire.

_________________

Bienvenue à la Bibliothèque de l'Invisible Invité.



Pensez à lire le règlement



Merci de passer par la case présentation
Oui, même les fées jouent au Monopoly



Prière de bannir le langage sms les muses du forum n'apprécient pas



Que règnent l'entente et la bonne humeur
Revenir en haut Aller en bas
http://labiblioinvisible.forumsactifs.net
Anaëlle
Sourcelier
Sourcelier
avatar

Messages : 6155
Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 40

MessageSujet: Re: King Stephen - La tour sombre - La tour sombre T7   Mer 12 Mai - 22:18

scifi a écrit:

Spoiler:
 
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://l-imaginarium.forumactif.org/index.htm
lanfear
Archimage
Archimage
avatar

Messages : 4934
Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 42

MessageSujet: Re: King Stephen - La tour sombre - La tour sombre T7   Sam 15 Mai - 6:54

J'ai aussi adoré ce tome, bien que j'ai éprouvé une grosse déception
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anaëlle
Sourcelier
Sourcelier
avatar

Messages : 6155
Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 40

MessageSujet: Re: King Stephen - La tour sombre - La tour sombre T7   Sam 15 Mai - 7:39

lanfear a écrit:
Spoiler:
 
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://l-imaginarium.forumactif.org/index.htm
lanfear
Archimage
Archimage
avatar

Messages : 4934
Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 42

MessageSujet: Re: King Stephen - La tour sombre - La tour sombre T7   Dim 16 Mai - 9:08

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Erestor
Adepte
Adepte
avatar

Messages : 2481
Date d'inscription : 30/01/2010
Age : 36
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: King Stephen - La tour sombre - La tour sombre T7   Mar 1 Mai - 23:55

Ce roman, le dernier de la saga de La Tour Sombre – le plus gros qui plus est ! – clôt les aventures de Roland de Gilead et de son ka-tet. Après avoir vécu un nombre incroyable de péripéties, Roland atteint enfin son but. La Tour Sombre est en vue. Mais quel secret se cache à son sommet ?

Il n’y a pas à dire, cette saga de La Tour Sombre a de quoi faire jaser. Entre le premier tome et ce dernier, il y en a eu du chemin… et pas seulement dans l’histoire. En effet, l’écriture s’étant échelonné sur plusieurs décennies, le style d’écriture évolue aussi incroyablement. Stephen King a su, au fil de ses romans, raconter une histoire incroyablement complexe et terriblement bien travaillé. Chaque tome possède son propre style. Chaque tome emmène son lot de réponses et de questions. Chaque tome y va à son propre rythme. Chaque tome nous en apprend un peu plus sur la vie du pistolero…

Dans ce septième et dernier tome, le rythme est soutenu. Malgré la lourdeur du roman (autant dans le nombre de page (c’est une brique !) que dans l’histoire), les pages tournent aisément. Si les tomes précédents donnaient une impression de lenteur dans l’avancement de l’histoire, dans ce dernier roman il en va tout autrement. L’histoire plonge le lecteur dans une course folle dont le but ultime est cette tour, cette fameuse tour sombre qui hante les rêves de Roland depuis des lustres. Mais le chemin qu’il reste à parcourir ne seras pas sans embûches…

Les émotions sont au rendez-vous, comme ce fut le cas durant toute cette fabuleuse histoire. Mais cette fois, le fait que ce soit le dernier roman de la saga joue beaucoup sur les émotions. Le chemin est très laborieux et en cours de route j’ai quelques fois eu envie de laisser tomber… mais les personnages – Roland tout d’abord, mais aussi tout son ka-tet – sont tellement forts et inspirants qu’il est difficile de ne pas vouloir connaître la suite. Laisser partir tous ces personnages n’est pas chose facile.

Et puis il y a la finale. Il est difficile d’y croire lorsqu’on y arrive enfin. Ce fut si laborieux tout au long des tomes et on peine à croire que le but ultime est maintenant à portée de la main. Mais cette finale est impressionnante. Stephen King réussi un beau petit tour de force qui marquera toute personne qui s’y rendra. Rien n’est laissé au hasard et l’auteur s’amuse très clairement avec son lectorat. Il n’y a que Stephen King pour nous pondre une saga aussi complexe et aussi forte. Ce n’est qu’en lisant les dernières lignes qu’on se rend finalement compte de toute l’ampleur de cette grande histoire !

Maintenant, après plusieurs centaines de pages au travers desquelles il y a eu du plaisir - beaucoup de plaisir - et des émotions - beaucoup d’émotions - la satisfaction de terminer enfin ce grand cycle est fortement dilué par un sentiment de tristesse du fait de laisser aller tous ces personnages forts et ce monde (ces mondes) incroyablement fouillé et pourtant très mystérieux.

Merci saï King pour cette saga. Que vos journées soient longues et vos nuits plaisantes ! Cette grande histoire se hisse aisément dans mon top 5, toutes sagas confondues !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lecture-evasion.com
scifi
Gardienne
Gardienne
avatar

Messages : 8475
Date d'inscription : 31/08/2009

MessageSujet: Re: King Stephen - La tour sombre - La tour sombre T7   Mer 2 Mai - 6:22

Je suis presque triste que tu sois arrivé à la fin; c'était un plaisir de te lire, j'avais l'impression de redécouvrir la saga à travers tes avis. Smile

Une question : as-tu envisagé de t'arrêter avant la fin, de ne pas aller jusqu'au bout ? Je connais des lecteurs qui ont dit avoir fait ce choix.

_________________

Bienvenue à la Bibliothèque de l'Invisible Invité.



Pensez à lire le règlement



Merci de passer par la case présentation
Oui, même les fées jouent au Monopoly



Prière de bannir le langage sms les muses du forum n'apprécient pas



Que règnent l'entente et la bonne humeur
Revenir en haut Aller en bas
http://labiblioinvisible.forumsactifs.net
Erestor
Adepte
Adepte
avatar

Messages : 2481
Date d'inscription : 30/01/2010
Age : 36
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: King Stephen - La tour sombre - La tour sombre T7   Mer 2 Mai - 18:49

scifi a écrit:
Je suis presque triste que tu sois arrivé à la fin; c'était un plaisir de te lire, j'avais l'impression de redécouvrir la saga à travers tes avis. Smile

Une question : as-tu envisagé de t'arrêter avant la fin, de ne pas aller jusqu'au bout ? Je connais des lecteurs qui ont dit avoir fait ce choix.


Jamais de la vie !! Very Happy J'aurais tellement voulu que ça ne s'arrête pas... Et cette fin (la vraie) est totalement hallucinante !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lecture-evasion.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: King Stephen - La tour sombre - La tour sombre T7   

Revenir en haut Aller en bas
 
King Stephen - La tour sombre - La tour sombre T7
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [King, Stephen] La Tour sombre - Tome 2: Les trois cartes
» King Stephen - La tour sombre - La tour sombre T7
» [King, Stephen] La Tour sombre - Tome 1: Le pistoléro
» King, Stephen - La Tour Sombre, tome 1 : Le pistolero
» [King, Stephen] Brume la faucheuse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La bibliothèque de l'Invisible :: Rayonnages invisibles :: Fantastique / Horreur-
Sauter vers: